"> Deafheaven - New Bermuda - Indiepoprock

New Bermuda


Un album de sorti en chez .

9

Deafheaven revient enfin avec le successeur de "Sunbather" et confirme l'essai ...

Pour ceux qui auraient loupé un épisode, Deafheaven est le groupe qui a sorti en 2013 un album de black-metal à la pochette rose bonbon, et a atteint le trio de tête de la majorité des tops de fin d’année des sites « indie » influents. C’est quelque peu caricatural mais finalement assez juste. L’album fut d’ailleurs boudé par les puristes du genre et catalogué ‘hipster-metal’. Il faut dire que le black du groupe s’était vu insuffler une bonne dose de shoegaze rendant le tout étonnement accessible (toutes proportions gardées) pour les oreilles aventureuses. Dire que ce « New Bermuda » était attendu au tournant est donc un euphémisme. Heureusement, nous avions déjà été quelque peu rassurés l’an passé par l’inédit From The Kettle Onto The Coil lâché pour « Adult Swim ».

Toujours est-il que c’est fébrilement que le bouton ‘play’ est pressé. Brought To The Water, après une brève intro, nous assène une première gifle et étonne quelque peu. En effet, l’influence shoegaze disparait presque totalement au profit d’une bonne dose de metal avec quelques riffs trash, à la Metallica, de ci de là. Le groupe parle d’ailleurs des Four Horsemen comme influence pour cette chanson, au même titre que Red House Painters, Oasis ou Morbid Angel. Luna enchaine et la ligne de conduite reste la même. Gros riffs, batterie martelée à l’excès, voix growl et guitare aérienne qui vogue en arrière plan de tout ce vacarme. Dans sa seconde moitié par contre, le rythme se ralentit, le côté aérien prend le dessus, tout devient plus calme. Une première caresse vient apaiser notre joue endolorie par la gifle inaugurale avant un final post-metal de toute beauté. Suit Come Back qui, après une intro conviant l’esprit Godspeed You! Black Emperor à la fête, repart de plus belle pour à nouveau se calmer dans sa 2ème partie totalement post-rock. Baby Blue continue dans cette veine post-rock/metal avant de nous livrer un solo wah-wah que n’aurait pas renié Kirk Hammett. Juste splendide, comme la chanson dans son ensemble d’ailleurs qui reste le point culminant de l’album. Et pour clôturer, Gifts For The Earth, sans surprise, fait le boulot.

Alors, même si, pour beaucoup, peu habitués au style, cela restera du bruit et que pour d’autres, trop habitués au style, cela restera un sacrilège de les caser dans le black, cet album n’en reste pas moins de très grande qualité. Réussir à livrer un disque de ce niveau après une telle attente et avec pareille pression sur les épaules, le tout en se renouvelant, ça doit être salué. Et le plaisir de se prendre une bonne gifle pour pouvoir se faire caresser la joue juste après ne s’effrite pas au fil des écoutes, bien au contraire.

 

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Brought to the Water
  2. Luna
  3. Baby Blue
  4. Come Back
  5. Gifts for the Earth

La disco de Deafheaven

New Bermuda9
90%

New Bermuda

Sunbather
0%

Sunbather

Roads To Judas
0%