"> Fontaines DC - A Hero's Death - Indiepoprock

A Hero’s Death


Un album de sorti en chez .

9

Suite du parcours frénétique des Irlandais.

Des premiers singles édités il y a deux ans, un premier album en 2019, largement salué par la critique et le public, des concerts un peu partout en Europe, et même en Amérique au début de cette année et puis… Est-il encore nécessaire d’expliquer ce qui, en 2020, a mis un coup d’arrêt à à peu près tout partout dans le monde ? Bref, la trajectoire fulgurante des Dublinois de Fontaines D.C s’est mise en mode pause forcé et, là où on marquera une originalité, c’est que, pour une fois, cet arrêt brutal et non prévu aura peut-être été un mal pour un bien. Car, lancée dans sa course folle, la bande de Grian Chatten avait ébauché l’écriture de ce second album pendant sa virée américaine et, quand le break imposé leur a permis de faire le point, la décision a été de tout reprendre à zéro. A quoi aurait ressemblé « A Hero’s Death » sans ce coup du sort, on ne le saura jamais réellement. En revanche, ce qu’on sait, c’est que ce temps de réflexion leur a certainement permis de faire le tri entre ce qu’ils voulaient ou pas.

A l’écoute de « A Hero’s Death », on devine que le groupe a réitéré son attachement à son ADN irlandais. Car qui a déjà visité ce pays sait combien une culture poétique et littéraire que, n’importe où ailleurs, on considère comme élitiste, imprègne toutes les couches de la société, notamment populaires. Cette distanciation poétique, mêlée à la fibre sociale qu’on retrouvait tout au long de « Dogrel », premier album du groupe, est donc toujours bien là, et le chant et les mots de Grian Chatten gardent une place centrale dans l’édifice. De la même façon, la troupe renouvelle sa foi en une forme classique voix/guitare/basse/batterie, garante d’une certaine sécheresse formelle qui garde les morceaux sous tension. En revanche, l’idée que chercher à faire claquer les guitares sur un rythme soutenu tout en conservant une certaine rondeur mélodique devait être une fin en soi a été mise de côté.

I Don’t Belong, qui ouvre l’album et a fait l’objet d’un single déjà dévoilé, était tout sauf une fausse piste. Pas de modulation dans le chant, un certain rigorisme dans le jeu, une structure répétitive et volontairement lente, un propos liminaire, « A Hero’s Death » ne serait pas un « Dogrel » bis. Bien sûr, beaucoup diront que le coup du groupe qui change quelque peu son fusil d’épaule au second album pour éviter la répétition est éculé et que ce n’est plus un argument pour considérer que le groupe concerné a bien négocié le virage. C’est vrai, mais « A Hero’s Death » a tout pour convaincre ceux qui partiront avec un a priori négatif parce qu’ils ont vite compris où Fontaines D.C voulaient en venir de redonner une chance au disque. Car il ne faut surtout pas croire que les Irlandais ont volontairement rogné leurs abords les plus rugueux, ou les plus virulents, parce qu’ils ont ralenti le tempo. Au contraire, des morceaux comme A Lucid Dream ou Living In America recèlent une puissance sous-jacente assez phénoménale avec un chant et une basse sur le fil du rasoir, une batterie et des guitares prêtes à tout éclater. En termes de radicalité, on est même un ton au-dessus de « Dogrel ». Mais le groupe n’a pas voulu non plus faire de « A Hero’s Death » une oeuvre au noir. En contrepoint, on a donc droit à You Said et Sunny, deux ballades à la douceur non feinte, et en aucun cas déplacée sur l’album. Car la poésie s’agrémente naturellement de cette douceur, et Fontaines D.C s’avèrent suffisamment lettrés pour être considérés comme des poètes du paysage rock. Et, aujourd’hui, faire de la poésie est une pratique radicale.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. 10AM/Save The World (feat. Gucci Mane)
  2. Overdue (with Travis Scott)
  3. Don't Come Out The House (with 21 Savage)
  4. Dreamcatcher (feat. Swae Lee & Travis Scott)
  5. Space Cadet (feat. Gunna)
  6. 10 Freaky Girls (with 21 Savage)
  7. Up To Something (feat. Travis Scott & Young Thug)
  8. Only 1 (Interlude) (with Travis Scott)
  9. Lesbian (feat. Gunna & Young Thug)
  10. Borrowed Love (feat. Swae Lee & WizKid)
  11. Only You (feat. WizKid, Offset & J Balvin)
  12. No More (feat. Travis Scott, Kodak Black & 21 Savage)
  13. No Complaints (feat. Offset & Drake) (Bonus)
  14. 10AM/Save The World - Instrumental
  15. Overdue - Instrumental
  16. Don't Come Out The House - Instrumental
  17. Dreamcatcher - Instrumental
  18. Space Cadet - Instrumental
  19. 10 Freaky Girls - Instrumental
  20. Up To Something - Instrumental

La disco de Fontaines DC