"> Ghinzu - Blow - Indiepoprock

Blow


Un album de sorti en chez .

Après dEUS, Venus ou encore Soulwax, voici Ghinzu – du nom d?une marque de couteaux japonais – nouveau groupe belge avec lequel on va désormais devoir compter. Encore peu connu, même dans son pays d?origine, le groupe sort en septembre 2004 son deuxième album, « Blow », après un premier essai passé complètement inaperçu (« Electronic Jacuzzi », en […]

Après dEUS, Venus ou encore Soulwax, voici Ghinzu – du nom d?une marque de couteaux japonais – nouveau groupe belge avec lequel on va désormais devoir compter. Encore peu connu, même dans son pays d?origine, le groupe sort en septembre 2004 son deuxième album, « Blow », après un premier essai passé complètement inaperçu (« Electronic Jacuzzi », en 2000).

Le disque s?ouvre sur un morceau fleuve de 9 minutes qui donne à l’album son nom et sa tonalité générale : Ghinzu distille un rock sombre et tendu, sorte de rencontre entre Muse et dEUS, passant sans cesse du plus calme au plus violent, mélangeant les genres les plus improbables mais sans jamais tomber dans l?excès ou l?incohérence. L?enchaînement de l?aérien Jet Sex et de l?endiablé Cockpit Inferno, basés tous les deux sur le même texte, est un bel exemple du genre de grand huit musical dont est capable Ghinzu.
Du single ultra efficace Do you read me à l?impeccable final Sea-side friends, en passant par la magnifique ballade piano-voix toute en retenue Sweet Love, les belges impressionnent par leur maturité et leur maîtrise tant au niveau des arrangements, où l?électro s?intègre parfaitement au mur de guitare, qu?au niveau des textes teintés d?un humour noir désabusé.

Vous l?aurez compris, « Blow » mérite plus qu?un simple détour, il nécessite même de nombreuses écoutes pour être apprécié à sa juste valeur, c?est-à-dire un grand disque de rock à la fois original, puissant et subtil. Sur leur site internet, les six membres de Ghinzu se définissent comme étant des « song warriors » : Radiohead aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa hauteur ?

Chroniqueur

Tracklist

  1. Blow
  2. Jet Sex
  3. Cockpit Inferno
  4. Do You Read Me
  5. Until You Faint
  6. Dragster Wave
  7. Sweet Love
  8. High Voltage Queen
  9. 21st Century Crooners
  10. Mine
  11. Horse
  12. Sea Side Friends

La disco de Ghinzu