"> Hinds - Leave Me Alone - Indiepoprock

Leave Me Alone


Un album de sorti en chez .

7

Le girly-rock indé espagnol se porte bien, très bien même. Après la rafale catalane signée Mourn l'an dernier, au tour du quatuor Hinds d'entrer dans l'arène...

Dans le football espagnol, les plus ignorants connaissent inconsciemment la rivalité qui anime les deux équipes mythiques du championnat : l’une, institution sacrée de Barcelone et de la Catalogne tout entière, l’autre, prestigieuse maison blanche de la capitale madrilène. Loin du ballon et plus proche de notre sujet, tout porterait à croire que la lutte entre les deux cités gagne, depuis quelques mois désormais, les rangs du rock indé au pays du jambon serrano.

Entre les Catalanes de Mourn et leurs consoeurs de Hinds s’installe pourtant une « concurrence pure et parfaite », comme certains économistes eurent jadis théorisé. Ici, pas de tacles à la gorge ni tirage de maillots, mais un style de jeu identique: quelques demoiselles aux courbes juvéniles, de guillerettes cordes électriques et une nonchalance frôlant le dispersement tactique.

Ceci étant, le surf-rock déployé dans ce premier album s’avère finalement ordonné et d’une adorable plaisance. Animé par des mélodies entraînantes et décomplexées, le goût de ses douze fruits demeure des plus sucrés, quasi-indispensable pour complémenter les carences hivernales. Si la rebelle attitude n’est pas le leitmotiv majeur du groupe, la volonté d’égayer à tout prix l’écoute en fait, a contrario, partie intégrante. Le morceau d’ouverture Garden et son illustration colorée en sont de parfaites aquarelles, dessinées en de joviales lignes réverbérantes et leurs vocales insouciantes, puis prolongées sur pellicule dans un jeu de séduction malicieux avec la gent masculine, l’un de leurs thèmes favoris. La suite, elle, se présente bien évidemment sous les mêmes tons. L’influence des sixties fleure allègrement sur des titres comme Fat Calmed Kiddos, Castigadas En El Granero ou encore San Diego, une ode au twist qui aurait pu faire trémousser, le diable au corps, les hanches de nos ancêtres sur les parquets du dancing.

Aussi à l’aise sur de doucereuses étendues (Solar GapAnd I Will Send Your Flowers BackI’ll Be Your Man) que sur des morceaux aux subtiles inspirations Motown (Chili TownBamboo), les Hinds surfent sur la vague avec aisance, désinvolture et panache, mais surtout, sans trébucher sur des rouleaux trop houleux pour leurs frêles carrures. En définitive, « Leave Me Alone » est donc le premier disque de l’année à nous filer la banane. Ou la mandarine, au choix…

 

Community Manager
  • Lien d'écoute
  • Publication 692 vues12 janvier 2016
  • Tags HindsLucky Number
  • Titres recommandés Garden Castigadas En El Granero Chili Town
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Garden
  2. Fat Calmed Kiddos
  3. Warts
  4. Easy
  5. Castigadas En El Granero
  6. Solar Gap
  7. Chili Town
  8. Bamboo
  9. San Diego
  10. And I Will Send Your Flowers Back
  11. I'll Be Your Man
  12. Walking Home

La disco de Hinds

I Don’t Run7
70%

I Don’t Run

Leave Me Alone7
70%
I Don’t Run
0%

I Don’t Run