"> Jonah Matranga - There?s A Lot In Here [CD+DVD] - Indiepoprock

There?s A Lot In Here [CD+DVD]


Un album de sorti en chez .

Suivre la carrière de Jonah Matranga est un peu délicat. Si ses débuts en tant que leader du groupe d’émo Far sont clairement définis notamment avec l’excellent album « Water & Solutions », la suite devient un véritable jeu de piste. l’américain multiplie les projets folk et emorock, aussi bien sous son nom que sous le pseudo […]

Suivre la carrière de Jonah Matranga est un peu délicat. Si ses débuts en tant que leader du groupe d’émo Far sont clairement définis notamment avec l’excellent album « Water & Solutions », la suite devient un véritable jeu de piste. l’américain multiplie les projets folk et emorock, aussi bien sous son nom que sous le pseudo Onelinedrawing, ou au sein du groupe New End Original et, l’année passée, avec Gratitude. Ses concerts en groupe ou en solo sont désormais l’occasion de couvrir l’ensemble de sa carrière, toujours suivis par quelques poignées de fidèles avec lesquels il entretient une relation privilégiée. c’est dans cet esprit que ressort son DVD live, « There?s A Lot In Here », agrémenté d’un CD supplémentaire, soit plus de 40 chansons.

Les premières secondes de Livin’ Small nous entraînent dans le salon d’une maison du sud de la Californie, pour une prestation en solo : Matranga et sa guitare, simple, accessible, le ronronnement des automobiles en bruit de fond. Il dévoile alors son côté le plus humain, celui qui invite les retardataires à entrer, qui blague avec celle qui a oublié d’éteindre son portable. Ambiance cosy, recueillie, il joue sur la proximité du public, parle beaucoup, explique le pourquoi, le comment, s?interrompt?

Autant d’éléments qui rendent le personnage des plus attachants. Mais que l’on ne se trompe pas, celui-ci ne change pas vraiment avec un groupe, sur la scène d’Anaheim en Californie. Le public est sans doute un peu plus expressif, ce qui rend Matranga un peu plus volubile, mais qu?importe. Son comportement détend et met sans doute dans de meilleures dispositions pour écouter ses chansons. Un peu plus rock mais à peine?

Car il ne faudrait pas oublier que l’américain est avant tout un songwriter de talent. Jouant toujours avec la corde sensible (peut-être est-ce aussi pour cela qu?il désamorce l’émotion pendant les enchaînements), sa plume agile s?appuie sur une voix caractéristique qui sait se faire aussi bien douce qu’écorchée. Bitte Ein Kuss, 14-41, Crush On Everyone ou les dingueries d’un R2D2 de poche sur Smile, le CD reprend une partie de cet ensemble mais sans l’image?

La dernière partie du DVD, « The Volunteers ? A Movie Of Sorts », propose toute une série de clips. Des chansons absentes des lives et qui offrent un autre aspect à son ?uvre, peut-être plus soigné, un peu plus d’émotions encore? Matranga offre un objet complet qui certes réjouira le fan mais qui constituera également une bonne entrée en matière pour celui qui se lancerait à la découverte de cet artiste riche et polymorphe.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de Jonah Matranga