"> Lauter - A walk will take my mind off things - Indiepoprock

A walk will take my mind off things


Un album de sorti en chez .

A bien regarder la pochette, on se dit qu’on n’aimerait pas tomber sur les deux gars de Lauter lors de la cueillette des myrtilles sauvages avec grand-mère. Et puis moi j?aime pas trop ça les mecs avec un masque d’ours qui se cachent derrière les arbres, histoire de faire une blague nulle aux joggeurs rachitiques […]

A bien regarder la pochette, on se dit qu’on n’aimerait pas tomber sur les deux gars de Lauter lors de la cueillette des myrtilles sauvages avec grand-mère. Et puis moi j?aime pas trop ça les mecs avec un masque d’ours qui se cachent derrière les arbres, histoire de faire une blague nulle aux joggeurs rachitiques des bois. Non, décidément la seule chose en laquelle on peut avoir confiance chez ces deux français, c?est leur musique.

« A walk will take my mind off things » est un long songe mouvementé. Le genre de rêve où l’on n’est pas vraiment à l’aise mais où quelque chose de fascinant nous pousse à continuer d’avancer. On touche ici à un folk-rock volontairement mystérieux et tendu. On pense aux moments les plus sombres de Palace Music, Herman Düne voire du premier album des Kingsbury Manx.

You don’t have to, plage d’ouverture, brouille les pistes et c?est tant mieux. Une mélodie pressante colle à une voix qui oscille entre fausse banalité et sincérité. Jusqu’au moment où les guitares s’emmêlent pour terminer le morceau en riffs nerveux. Joliment inattendu. l’auditeur est parfois poussé à la crise d’angoisse contrôlée. Des titres comme Queen of the hut ou A walk will take my mind off things apportent une bonne bouffée d’oxygène au disque. Ensorcelé par le chant d’une scie volante, c?est avec la dernière plage, The end of our story, que l’on se rend compte qu’on est devenu accroc à cet univers nocturne.

Lauter plante des mélodies grimpantes dans nos conduits auditifs avant de décider de les faire éclore (ou pas) sur un coup de tête. Un premier album singulier à expérimenter dans un bain de boue avec un verre de jus de tomate.

Chroniqueur
  • Publication 320 vues28 août 2005
  • Tags LauterHerzfeld
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. You Don't Have To
  2. Airplane
  3. Queen Of The Hut
  4. They Give Me The Eye
  5. What Is Your Quest?
  6. Clear Off
  7. A Walk Will Take My Mind Off Things
  8. Bewitched
  9. Brain Dead
  10. The End Of Our Story

La disco de Lauter