"> Le Loup - Family - Indiepoprock

Family


Un album de sorti en chez .

5

Selon l’aveu même de Sam Minkoff, Le Loup de « The Throne of…«  et celui de « Family » ont très peu en commun. L’américain a en effet rangé son costume de loup solitaire au placard afin de rejoindre la meute de musiciens qui l’accompagnait sur la tournée précédente. Fini, donc, les tourments du conceptuel premier album basé […]

Selon l’aveu même de Sam Minkoff, Le Loup de « The Throne of…«  et celui de « Family » ont très peu en commun. L’américain a en effet rangé son costume de loup solitaire au placard afin de rejoindre la meute de musiciens qui l’accompagnait sur la tournée précédente. Fini, donc, les tourments du conceptuel premier album basé sur l’Enfer de Dante, en corrélation avec les démons qui rongeaient la vie de Minkoff. Le Loup est désormais une famille, unie, soudée, de retour avec un nouvel album que l’on souhaite aussi réussi que le précédent.

Premier constat, « Family » est plus organique que son prédécesseur. Le collectif de Washington délaisse en effet les bidouillages électro et autres bizarreries présentes sur « The Throne of… ». Si le psyché-folk d’Animal Collective était fort justement cité comme l’influence principale de Le Loup sur leur premier album, c’est aux Fleet Foxes que l’on fera volontiers référence sur son successeur et ce dès l’introductif Saddle Mountain ou plus encore sur Golden Bell. Une première impression qui ne se départit pas au fur et à mesure des écoutes répétées, une déception toute personnelle et toute relative pour le fan du premier album que je suis.

J’aurais en effet aimé que Le Loup prenne plus de risques, explore des territoires folk moins balisés, à une époque où l’on ne compte plus les bons albums de ce genre revenu en grâce. « Family » contient certes son lot de très bons titres du genre (Morning Song ; Forgive Me ; Go East ou A Celebration) mais bien peu de la trempe d’un Planes Like Vultures, d’un Fear Not ou d’un Look To The West, braves parmi les braves d’un premier album qui ne manquait pas de courage…et de talent.

Au final ce nouvel album de Le Loup laisse une impression mitigée, l’impression d’avoir entre les mains un des tout bons albums de folk de l’année mais également le sentiment que le groupe, en s’élargissant au niveau du songwriting, a fait preuve d’un peu moins d’audace dans ses compositions.

Chroniqueur
  • Publication 229 vues2 novembre 2009
  • Tags Le LoupTalitres
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Saddle Mountain
  2. Beach Town
  3. Grow
  4. Morning Song
  5. Family
  6. Forgive Me
  7. Go East
  8. Golden Bell
  9. Sherpa
  10. Neahkahnie
  11. A Celebration