"> Matt Elliott - Howling songs - Indiepoprock

Howling songs


Un album de sorti en chez .

Avoir un parcours atypique n’est pas forcément un gage de qualité, ni l’assurance que l’artiste concerné fait toujours les bons choix. Celui de Matt Elliott ne peut néanmoins que retenir l’attention. Avec Third Eye Foundation, il a fait les beaux jours de l’électro audacieuse des années ’90. Sans renier ce passé ni faire preuve d’opportunisme, […]

Avoir un parcours atypique n’est pas forcément un gage de qualité, ni l’assurance que l’artiste concerné fait toujours les bons choix. Celui de Matt Elliott ne peut néanmoins que retenir l’attention. Avec Third Eye Foundation, il a fait les beaux jours de l’électro audacieuse des années ’90. Sans renier ce passé ni faire preuve d’opportunisme, il a ensuite décidé de retrouver son nom pour devenir un véritable songwriter, habiller ses morceaux d’accords de guitare et de violon, entre autres, et accessoirement de partir sur les traces de ses racines slaves. 

Aujourd’hui, avec "Howling Songs", il referme ce cycle qui l’a vu revisiter les balkans avec une approche moderne et touchante, faire rentrer le chant dans sa musique, et évoluer vers toujours plus de dépouillement et d’émotion. Ainsi, sur How Much In Blood, la voix de Matt Elliott se livre sans fard, avec un minimum d’arrangements. C’est d’ailleurs la caractéristique première du disque. Dès l’introductif The Kubler-Ross Model, c’est une simple guitare qui se fait entendre, puis un violon mélancolique en fond.  Et pourtant, en quelques notes, on est transporté ailleurs. Car sans chercher à singer un quelconque folklore traditionnel, il crée des dynamiques peu connues sous nos latitudes, oniriques et poignantes. 

Parfois, des saillies viennent briser le flot de la mélancolie qui s’installe et s’empare de nous, comme sur Something about ghosts, et semblent vouloir nous emmener dans une danse folle et rageuse qui voudrait nous faire oublier et nous rappeler à la fois le chaos du monde qui nous entoure. La musique de Matt Elliott trouve alors toute sa raison d’être, en étant à la fois dans un ailleurs et dans son époque. Surtout, elle est l’expression d’une capacité à donner corps à une démarche personnelle, intemporelle où se mêlent quête personnelle et expérimentation musicale. Matt Elliott est un type discret, et pourtant il a déjà écrit une des pages les plus uniques de la musique d’aujourd’hui.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. The Kübler-Ross Model
  2. Something About Ghosts
  3. How Much In Blood ?
  4. A Broken Flamenco
  5. Berlin & Bisenthal
  6. I Name This Ship The Tragedy, Bless Her & All Who Sail With Her
  7. The Howling Song
  8. Song For A Failed Relationship
  9. Bomb The Stock Exchange

La disco de Matt Elliott