"> Merz - Moi et mon camion - Indiepoprock

Moi et mon camion


Un album de sorti en chez .

Voilà le retour d’une perle rare d’Angleterre. Après nous avoir gratifié, en 2005, d’un fabuleux "Loveheart", trésor de pop-folk intimiste et épique, Merz nous emmène à bord de son camion pour une traversée dont on ne risque pas de sortir indemne. Il s’agit bien ici d’une échappée belle dans un très beau camion, le voyage […]

Voilà le retour d’une perle rare d’Angleterre. Après nous avoir gratifié, en 2005, d’un fabuleux "Loveheart", trésor de pop-folk intimiste et épique, Merz nous emmène à bord de son camion pour une traversée dont on ne risque pas de sortir indemne.

Il s’agit bien ici d’une échappée belle dans un très beau camion, le voyage valant plus que jamais le détour. La vitre grande ouverte, les paysages défilent, on respire. Le camion est chargé de pierres précieuses que l’orfèvre Merz a taillé, avec une  minutie et un goût pour les mélodies délicates et célestes. A mi-chemin, il côtoie les cieux et nous offre une des plus belles ballades jamais entendue, Silver Moon Ladders. Ainsi, nous, auditeurs conquis, gravissons l’échelle pour atterrir sur la lune, les larmes aux yeux devant tant de beauté. L’ambiance chargée en mélancolie de Presume Too Much nous secoue un peu. On reprend ses esprits avec l’enjoué Lucky Adam, véritable surprise pop des beaux jours. Ce qui rend cet album aussi élégant, ce sont ces guitares omniprésentes, électriques et acoustiques, étoffées par des choeurs (The Eviction Song) et des cuivres (Malcolm). Le sublime Cover Me débute en douceur, puis la batterie fait son irruption, les choeurs enflent comme un cri du coeur.

Il serait insultant de cantonner Merz à une étiquette de folkeux. Il est un songwriter immensément précieux, certes rangé des voitures quant à son passé électro, mais pas du camion. Il l’a clairement affirmé : lui et son camion, c’est pour la vie. L’avantage de ce véhicule étant l’espace, il en a occupé tous les recoins possibles. Le voyage est apaisé mais jamais ennuyant. "Moi et mon camion" est un album bouleversant de sincérité. Merz est un gars ultrasensible au talent fou, lequel, depuis son come-back inespéré en 2005, ne fait que se confirmer pour enfin devenir une évidence.

Chroniqueur
  • Publication 275 vues17 avril 2008
  • Tags MerzGrönland
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Moi Et Mon Camion (The Eviction Song)
  2. Call Me
  3. Shun (Sad Eyed Days)
  4. Malcolm
  5. Silver Moon Ladders
  6. Presume Too Much
  7. Lucky Adam
  8. Cover Me
  9. No Bells Left To Chime
  10. The First & Last Waltz

La disco de Merz