"> Múm - Sing Along To Songs You Don't Know - Indiepoprock

Sing Along To Songs You Don’t Know


Un album de sorti en chez .

La réputation de la scène musicale islandaise n’est plus à faire. Si Björk et Sigur Rós tiennent toujours le haut du pavé, la jeune garde s’affirme avec un culot et un talent indéniables. Múm, les plus dignes représentants de cette nouvelle génération, maîtrisent l’art du collectif. Comptant pas moins de neuf membres en son sein, […]

La réputation de la scène musicale islandaise n’est plus à faire. Si Björk et Sigur Rós tiennent toujours le haut du pavé, la jeune garde s’affirme avec un culot et un talent indéniables. Múm, les plus dignes représentants de cette nouvelle génération, maîtrisent l’art du collectif. Comptant pas moins de neuf membres en son sein, réajusté après le départ regrettable des deux jumelles, le groupe, très généreux sur scène, revient cette année avec « Sing Along To Songs You Don’t Know ».
 
Si leurs albums anciens étaient plutôt introspectifs et sombres, là ils osent arborer des couleurs, non pas clinquantes et flashy, mais du moins plus gaies qu’à l’accoutumé. Sur le morceau inaugural, If I Were a fish, il y a toujours ce minimalisme, avec un glockenspiel mutin, et une voix ravissante, mais d’où émerge un beat, qui emporte le morceau vers une autre dimension. Les chœurs sont touchants, les cuivres idem, on est conquis. Puis vient Sing Along, dans le même esprit. Mais, bizarrement, cette électronica qui s’impose un brin de trop, peut vite agacer. A force de vouloir ajouter des effets dans leur musique, les Islandais délaissent leurs boîtes de musique au profit d’ordinateurs, mais l’émotion ne suit pas. Et puis, sur Prophecies & Reversed Memories et The Smell of Today is Sweet Like Breastmilk in the Wind, on croit entendre la pop solaire et rigolote des Suédois d’Im From Barcelona.
 
Heureusement arrive A River Don’t Stop to Breath, très belle chanson ensorcelante, qui met les cordes au diapason. En fait, c’est quand les Islandais privilégient le recueillement, qu’ils sont les meilleurs, et que leur musique nous touche, comme sur Blow Your Nose et Last Shapes of Never. Les voix féminine et masculine se font écho avec grâce, servies pour cela par des cordes, des notes de guitare et de piano, dans une intimité retrouvée.
 
Ils ont beau dire qu’ils veulent continuer à faire ce qu’il leur plaît, sans nécessairement chercher à devenir plus connus, et se fondre dans la masse, mais on retient de cet album un net virage pop déjà amorcé sur le précédent « Go Go Smear The Poison Ivy ». Ce n’est certes pas dommageable, loin de là, mais nous espérons quand même qu’ils préserveront leur liberté de création, contre vents et marées.
 

Chroniqueur
  • Publication 317 vues4 octobre 2009
  • Tags MúmMorr Music
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. If I Were A Fish
  2. Sing Along
  3. Prophecies & Reversed Memories
  4. A River Don't Stop To Breathe
  5. The Smell Of Today Is Sweet Like Breastmilk In The Wind
  6. Show Me
  7. Húllabbalabbalúú
  8. Blow Your Nose
  9. Kay-ray-ku-ku-ko-kex
  10. The Last Shapes Of Never
  11. Illuminated
  12. Ladies Of The New Century