"> Néry - Belgistan - Indiepoprock

Belgistan


Un album de sorti en chez .

A la fin des années 80 naissait un groupe improbable sur la scène alternative française qui maniait la langue avec dérision et le politiquement incorrect avec délicatesse : les VRP. La face grimée et la contrebassine en avant, ils distillèrent leur humour décapant le temps de trois albums indispensables avant de se saborder. L’aventure se […]

A la fin des années 80 naissait un groupe improbable sur la scène alternative française qui maniait la langue avec dérision et le politiquement incorrect avec délicatesse : les VRP. La face grimée et la contrebassine en avant, ils distillèrent leur humour décapant le temps de trois albums indispensables avant de se saborder. L’aventure se poursuivit un temps avec les Nonnes Troppo et puis Néry, leur voix, s’envola pour prendre son destin en main et en solo. 

Après "La Vie c’est de la viande qui pense" et "Vol libre", celui-ci s’enferme pour son troisième album dans le studio Labo M2, antre de Mathieu Chédid et Olivier Lude, collaborateurs sûrs pour prendre la route du "Belgistan", improbable contrée, si loin et pourtant si proche. Carnets de voyage où les mots de l’un jouent avec les notes de cette fanfare, compagnons de route et de cœur des Ogres de Barback. 

Le résultat est séduisant ; chansons rock qui s’habillent d’ambiances gainsbourienne période l’"Homme à Tête de Chou". Ici une rencontre avec un saxophone A l’enterrement de Nougaro, un beat techno sur Alexandre, les guitares électrique de -M-. On y croise les voix d’amis, d’amants d’un soir, Olivia Ruiz, Claire Deligny, Guillaume Canet, Fixi du groupe Java, Marie-Jo Thério… Des destins croisés, des plaisirs partagés.

Si l’on regrettera peut-être un peu l’ironie du passé, la qualité d’écriture, le timbre, parlé-chanté, chaud et apaisant sont bien présents et séduisent encore. Porté par le vent, Néry se retrouve parfois un peu perdu, égaré sur les chemins du monde, piétinant, trébuchant, il propose néanmoins un nouvel album à l’humanité mélancolique. Un peu noir, mais toujours touchant…

Chroniqueur
  • Publication 217 vues26 octobre 2006
  • Tags NéryRoy Music
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Petites M
  2. Destins croisés
  3. À l'enterrement de Nougaro
  4. Alexandre
  5. À tout prendre
  6. Penjhambal
  7. Comme des amants banals
  8. Molitg
  9. Tarentelle déboussolée
  10. Billie bouille
  11. Homme objet
  12. Balade habituelle au quartier imaginaire

La disco de Néry