"> Pentangle - Basket Of Light - Indiepoprock

Basket Of Light


Un album de sorti en chez .

Pour certains, la madeleine aura un goût bien amer : difficile de ne pas penser, à l’écoute d’un tel disque, à cette tante hippie, noyée dans les vapeurs d’encens, qui voulait à tout prix vous barder de vieux oripeaux pouilleux pour aller danser la bourrée, grimé en serf de pacotille, au bal folk de la […]

Pour certains, la madeleine aura un goût bien amer : difficile de ne pas penser, à l’écoute d’un tel disque, à cette tante hippie, noyée dans les vapeurs d’encens, qui voulait à tout prix vous barder de vieux oripeaux pouilleux pour aller danser la bourrée, grimé en serf de pacotille, au bal folk de la commune. Il faut donc surmonter ces vilains souvenirs pour parvenir à goûter l’inimitable potée concoctée par Pentangle. Mais le jeu en vaut la chandelle : loin d’exhaler les miasmes rassis d’une vieille guêtre, la musique traditionnelle telle que la pratique Pentangle est un enthousiaste tourbillon d’influences.

Instrumentalement, l’alchimie est grandiose : la confrontation entre les guitares de John Renbourn et Bert Jansch produit d’étincelants éclats : aux enluminures médiévales du premier répondent les motifs plus jazzy du second. La basse et la batterie, plus discrètes, ne manquent pas de panache et suivent sans sourciller les digressions virtuoses des deux guitares. Au chant, la voix grave et déclamatoire de Bert Jansch fournit un contrepoint idéal aux gazouillis cristallins de Jacqui McShee.

Les emprunts les plus ouverts à la musique traditionnelle pourront parfois prêter à sourire (ah, les chœurs de Lyke Wake Dirge ou de Hunting Song…), mais l’on passe rapidement outre ces détails, et une fois familiarisé avec ce son et ce style si particuliers, à la fois datés et intemporels, on goûte pleinement la richesse des compositions et des réinterprétations. L’air de rien, près de trente ans avant Beck, Pentangle a été l’un des plus étonnants laboratoires de décloisonnement des musiques populaires.

A défaut d’étiquette adaptée, il faut bien classer ce disque dans la catégorie folk, aussi inexact et réducteur que cela puisse être. En attendant, au delà du pinaillage lexical, du sublime Light Flight à Springtime Promises en passant par un étonnant House Carpenter téléscopant sans complexe Moyen-Âge et hindouisme ( ! ), le dépaysement et le plaisir sont bien au rendez-vous.

Chroniqueur
  • Publication 371 vues29 juillet 2007
  • Tags PentangleReprise
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Light Flight
  2. Once I Had a Sweetheart
  3. Springtime Promises
  4. Lyke-Wake Dirge
  5. Train Song
  6. Hunting Song
  7. Sally Go Round the Roses
  8. The Cuckoo
  9. House Carpenter
  10. Sally Go Round the Roses - 2001 Re-Recording
  11. Sally Go Round the Roses - 2001 Re-Recording (Extended Version)
  12. Cold Mountain
  13. I Saw an Angel