"> Sage Francis - Human The Death Dance - Indiepoprock

Human The Death Dance


Un album de sorti en chez .

Un véritable aréopage : Sage Francis, déjà peu avare de collaborations bien choisies, a cette fois convié un régiment de fées à se pencher sur le berceau de son nouveau bébé ! Alias, Reanimator, Sixtoo, Odd Nosdam, mais aussi Buck 65, Jolie Holland ou le compositeur Mark Isham, et on en passe quelques-uns… Mais peu […]

Un véritable aréopage : Sage Francis, déjà peu avare de collaborations bien choisies, a cette fois convié un régiment de fées à se pencher sur le berceau de son nouveau bébé ! Alias, Reanimator, Sixtoo, Odd Nosdam, mais aussi Buck 65, Jolie Holland ou le compositeur Mark Isham, et on en passe quelques-uns… Mais peu importe le nombre de fées, il suffit d’une Carabosse pour que la belle aille piquer un roupillon prolongé aux tréfonds de notre collection de disques !

Dieu merci, "Human The Death Dance" semble avoir échappé aux malédictions, on lui promettrait même volontiers un séjour prolongé pas loin de nos platines. Tout d’abord, on retrouve avec un bonheur non dissimulé l’art du Sage, entre tours de passe-passe hallucinants de maîtrise tranquille (Civil Obedience) et interprétations d’une rare expressivité (Good Fashion).

Plus apaisé (tout est relatif) que "A Healthy Distrust", moins ouvertement agressif et vindicatif, ce nouvel album semble plus imprégné de mélancolie et d’angoisse. Les rythmes et accompagnements offerts par les invités, variés et inventifs, sont autant d’écrins pour les diatribes du MC américain. Mention spéciale à Mark Isham : ses instrumentations très légèrement emphatiques se marient à merveille à la scansion volontiers démonstrative de Sage Francis (Waterline), au Keep Moving orchestré par Alias ou encore à l’accompagnement live sur Going Back To Rehab.

"Human The Death Dance", essai gargantuesque et souvent grandiose, n’évite pas quelques longueurs, un écueil que Sage Francis avait intelligemment contourné sur "A Healthy Distrust". Mais il réussit à rester compact et cohérent tout en proposant une plus grande variété musicale et une ambiance globalement plus aérée : loin des clichés clinquants entretenus par quelques poids lourds cacochymes, Sage Francis continue à proposer une vision personnelle du hip-hop, basé sur l’introspection et la remise en question. C’est suffisamment rare pour être salué très bas.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Growing Pains
  2. Underground For Dummies
  3. Civil Obedience
  4. Got Up This Morning
  5. Good Fashion
  6. Clickety Clack
  7. Midgets and Giants
  8. Broccoli Break
  9. High Step
  10. Keep Moving
  11. Water Line
  12. Black Out On White Night
  13. Hell Of A Year
  14. Call Me Francois
  15. Hoofprints In The Sand
  16. Going Back To Rehab

La disco de Sage Francis