"> Sunset Rubdown - Shut Up I Am Dreaming - Indiepoprock

Shut Up I Am Dreaming


Un album de sorti en chez .

9

Véritable surprise de l’année 2006, Spencer Krug nous est apparu comme par magie, avec ses projets qui poussent comme autant de champignons : Frog Eyes, Wolf Parade, ou encore Sunset Rubdown, dont le premier album, « Shut Up I Am Dreaming », n’a pratiquement aucun défaut. Cette perle musicale s’écoute sans interruption, chaque rotation de la galette […]

Véritable surprise de l’année 2006, Spencer Krug nous est apparu comme par magie, avec ses projets qui poussent comme autant de champignons : Frog Eyes, Wolf Parade, ou encore Sunset Rubdown, dont le premier album, « Shut Up I Am Dreaming », n’a pratiquement aucun défaut. Cette perle musicale s’écoute sans interruption, chaque rotation de la galette sur une platine en appelle une autre, et rapidement l’album devient une drogue dure, composée de chansons magiques, terrifiantes, pesantes, torturées.

L’album demande cependant une écoute attentive, nécessaire pour apprécier notamment le premier titre du disque, Stadiums And Shrines II, qui peut sembler brouillon. C’est d’ailleurs le leitmotiv de Sunset Rubdown : donner l’illusion d’oeuvrer dans le dilettantisme. En réalité leur musique est très pointue, les compositions sont souvent complexes mais elles regorgent de mélodies touchantes et envolées. Aucune chanson ne se termine comme elle a pu commencer, et l’on se retrouve plongé dans un labyrinthe sonore où l’on se perd agréablement.

They Took A Vote And Said No en est l’exemple parfait, alliant guitares, batterie, accordéon, triangle, sifflements, basse, pour livrer un son indie dément. Entre des titres rageurs comme They Took A Vote And Said No, et la sublime ballade au piano douce et lunaire Us Ones In Between, chaque chanson possède un univers. Des histoires de serpents pourvus de jambes, d’hommes chevaux, nous éclatent au visage et donnent à l’album un souffle lyrique. Les étranges I’m Sorry I Sang On Your Hands That Have Been In The Grave et Swimming font penser à un paysage énigmatique et dépourvu de toute logique, tiré d’un film burtonien. Et puis il reste le chef-d’œuvre final (après l’interlude instrumental Q-Chord), intitulé Shut Up I Am Dreaming Of Places Were Lovers Have Wings.

Ce premier LP est est un must, non seulement de l’année 2006, mais également du genre en lui-même. La perfection n’est jamais atteinte mais elle est très honnêtement largement frôlée avec « Shut Up I Am Dreaming ». Le groupe a donné naissance à un second album en 2007 : le très réussi « Random Spirit Lover », pas tout à fait aussi maîtrisé que son prédécesseur.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Stadiums And Shrines II
  2. They Took A Vote And Said No
  3. Us Ones In Between
  4. I'm Sorry I Sang On Your Hands That Must Have Been In The Grave
  5. Snakes Got A Leg III
  6. The Empty Threats Of Little Lord
  7. Swimming
  8. The Men Are Called Horsemen There
  9. Q-Chord
  10. Shut Up I Am Dreaming Of Places Where Lovers Have Wings

La disco de Sunset Rubdown