"> Travis - The Boy With No Name - Indiepoprock

The Boy With No Name


Un album de sorti en chez .

7

« The Boy With No Name » ou comment un heureux événement en amène un autre. Le titre de ce nouvel album de Travis a pour origine la naissance du fils du leader des Ecossais, Fran Healy. Celui-ci a en effet révélé qu’il avait envoyé par mail à ses amis une photo de son bébé peu après sa […]

« The Boy With No Name » ou comment un heureux événement en amène un autre. Le titre de ce nouvel album de Travis a pour origine la naissance du fils du leader des Ecossais, Fran Healy. Celui-ci a en effet révélé qu’il avait envoyé par mail à ses amis une photo de son bébé peu après sa naissance, la dite photo portant la légende « The Boy With No Name ». Si un nom a depuis été trouvé pour son fils (Clay), les Ecossais ont décidé de garder cette formule pour baptiser leur cinquième album.

Révélé en 1999 avec leur second album « The Man Who » puis popularisé grâce à « The Invisible Band » en 2001, Travis fait désormais figure de glorieux ancien au milieu de toutes les jeunes pousses que ne cessent d’enfanter les îles britanniques. Après s’être affranchi de son mentor sur son précédent opus (« 12 Memories »), le groupe a décidé pour ce cinquième album de faire de nouveau appel au « sorcier » Nigel Godrich pour la production (en collaboration avec Brian Eno). Le résultat est dans la droite lignée de la discographie des Ecossais, de la pop mélodique et mélancolique, sans accrocs mais un peu trop lisse pour satisfaire pleinement.

A l’image d’un premier single (Closer) efficace mais sans surprise, « The Boy With No Name » devrait contenter les fans de longue date et notamment ceux échaudés par la toute relative noirceur de son prédécesseur. Arpèges délicats (3 Times And You Lose), évidence pop (Selfish Jean) ou ballades larmoyantes (One Night), tels sont quelques-uns des ingrédients qui ont fait le succès de Travis et que l’on retrouve avec plaisir sur leur nouvel opus. Sans atteindre le niveau qui a fait d’eux des stars, les vieux loups de mer écossais franchissent sans brio mais avec entrain le cap des 10 ans d’existence. Gageons que les fiers matelots qui trônent chaque semaine en couverture du NME rêvent secrètement d’une telle carrière. Le petit garçon sans nom peut être fier de son père…

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. 3 Times And Lose You
  2. Selfish Jean
  3. Closer
  4. Big Chair
  5. Battleships
  6. Eyes Wide Open
  7. My Eyes
  8. One Night
  9. Under the Moonlight
  10. Out in Space
  11. Colder
  12. New Amsterdam
  13. Sailing Away
  14. Perfect Heaven Space

La disco de Travis