"> Women - Public Strain - Indiepoprock

Public Strain


Un album de sorti en chez .

7

Les canadiens de Women reviennent enfin deux ans après leur premier LP selft titled avec « Public Strain ». Il y a tout d’abord cette pochette magnifique d’une vue urbaine presque hors du temps sous une tempête de neige. Le groupe est incontestablement dans une tempête sans précédent puisqu’il vient d’annoncer la fin précipitée de sa tournée […]

Les canadiens de Women reviennent enfin deux ans après leur premier LP selft titled avec « Public Strain ». Il y a tout d’abord cette pochette magnifique d’une vue urbaine presque hors du temps sous une tempête de neige. Le groupe est incontestablement dans une tempête sans précédent puisqu’il vient d’annoncer la fin précipitée de sa tournée et son break, suite à une baston ultra classe en plein set. Deux questions nous brûlent les lèvres : est-ce que cela va déservir le groupe et faire tomber « Public Strain » dans l’oubli ? Ou au contraire, est-ce que « Public Strain » n’en sera que plus culte ? La vérité se trouve probablement entre les deux parce que ce deuxième album, au premier abord piquant et austère, s’avère excellent, et digne d’une signature de l’indispensable label Jagjaguwar.

Le premier LP était un petit bijou de rock abrasif noisy, au look mal rasé mais aux riffs de guitares acérés. Black Rice et sa ritournelle draguant la pop avait eu le don me scotcher par surprise. « Public Strain » s’empare des mêmes schémas mais le son est bien plus noisy, les guitares presque désaccordées, le chant vient du fond du garage et se contrefout du rendu final. Women frappe fort avec des titres percutants assez difficiles à aborder car bien plus sombres et moins évidents comme Heat Distraction, Locust Valley, Eyesore ou China Steps. Pourtant avec quelques lentes nappes de guitares et de bruits saturés comme sur Penal Colony, Bells, Venice Lockjaw, Women offre à son album une superbe profondeur nonchalante et fait preuve de maturité.

Avec du temps, chaque écoute de « Public Strain » révève sa maîtrise de chaque élément, sa structure dans ce fouillis sonore. Les nouveaux morceaux sont de nouvelles énigmes qui finissent par couler naturellement dans nos oreilles. Les canadiens nous ont offert une bien triste nouvelle en annonçant leur break débouchant probablement sur une séparation. Nous leur souhaitons de régler leurs différents et de continuer à fournir une musique alternative toujours aussi passionnante.

Chroniqueur
  • Publication 409 vues15 novembre 2010
  • Tags WomenJagjaguwar
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Can't You See
  2. Heat Distraction
  3. Narrow With The Hall
  4. Penal Colony
  5. Bells
  6. China Steps
  7. Untogether
  8. Drag Open
  9. Locust Valley
  10. Venice Lockjaw
  11. Eyesore

La disco de Women

Public Strain7
70%

Public Strain

Women7
70%

Women