"> Arcade Fire @ St John's Church (Londres) - 31 janvier 2007 - Live Report - Indiepoprock

Arcade Fire @ St John’s Church (Londres) – 31 janvier 2007


En prévision de la sortie de leur deuxième album et avant de débuter une tournée mondiale,Arcade Fire avait décidé de faire goûter son nouveau son à quelques privilégiés à Londres puis à Montreal pour cinq dates dans chaque ville et dans des lieux assez inhabituels. Unanimement reconnu comme un grand album, leur premier opus les a hissé au rang de groupe incontournable sur la scène indie-rock et nombreux sont les admirateurs qui patientent pour les voir de nouveau en live. Pour preuve : les tickets pour les cinq dates se sont vendus en deux minutes chrono et il fallait voir leur prix de revente sur eBay pour comprendre l'engouement autour d'Arcade Fire.

Certains parisiens se souviennent peut-être avec émotion d’un concert mémorable au Nouveau Casino qui avait fini dans la rue après que le groupe fut sorti de la salle en file indienne avec ses instruments. Les Canadiens ont justement remis ca lors de la première des cinq dates londonienne, jouant pour finir leur set la chanson Wake Up en acoustique à l’extérieur de l’église St John, située dans le coeur de Westminster, un lieu habituellement réservé aux concerts classiques.

En ce troisième soir, on était donc impatient de savoir ce que nous avait réservé Arcade Fire pour ce dernier concert à St John’s Church avant de prendre résidence deux autres jours au Porchester Hall. En arrivant, nous trouvons sur nos sièges de mystérieux dépliants avec un code tout aussi mystérieux et un poème en Français à l’intérieur. Comme le laisse également penser le site dédié à leur prochain album ("Neon Bible"), Arcade Fire semble avoir envie d’installer une atmosphère sombre et énigmatique autour de celui-ci.

Pour débuter leur performance, tous les membres viennent s’installer au milieu du public pour jouer un titre en acoustique. Win Butler, le leader du groupe, lance alors un "Vous devriez connaître cette chanson" puis toute la bande se met à jouer le mythique Guns Of Brixton du Clash. Il fallait cependant avoir l’oreille attentive pour reconnaître la chanson originale au milieu des nombreuses et diverses sonorités qui sortaient de leur orchestre. Les paroles du refrain ne pouvaient cependant pas nous tromper !

De retour sur scène, Arcade Fire entame son nouveau répertoire avec le futur single, Keep The Car Running. Ils vont ensuite nous dévoiler de nombreux autres nouveaux titres tels que les sublimes Black Wave / Bad Vibrations et Intervention qui tournent déjà depuis quelques semaines sur Internet. Même si les puristes peuvent regretter la mauvaise qualité du son (due à la salle), il y a de quoi être enthousiaste en ce qui concerne leur prochain album. La variété des instruments et le talent de leurs compositions semblent bel et bien être toujours au rendez-vous. Arcade Fire explore aussi des styles différents avec notamment My Body Is A Cage sur lequel Win Butler aborde un chant assez inhabituel.

C’est cependant deux titres de "Funeral" qui seront les meilleurs moments du concert avec tout d’abord Rebellion (Lies) et pour finir le concert de la plus belle des manières, le fantastique Neighborhood # 1 (Tunnels) sur lequel deux trompettistes s’isolent dans les coins de la salle opposés à la scène, jouant chacun à leur tour au début de la chanson. On pouvait difficilement espérer mieux…

Arcade Fire aura donc une fois de plus démontré qu’en plus d’être l’un des groupes les plus talentueux actuellement, ils excellent également sur scène. Ils y ajoutent à leur musique une touche supplémentaire d’émotion et y démontrent leur capacité à se renouveler et apporter un lot de surprises à chaque fois différent : une performance tout sauf banale.

Chroniqueur
  • Publication 183 vues31 janvier 2007
  • Tags Arcade Fire
  • Partagez cet article
Arcade Fire