YEASAYER - AMEN GOODBYE

Amen & Goodbye


Un album de sorti en chez .

9

Dix ans après sa création et après trois opus salués par la critique, Yeasayer sort son quatrième album. Malgré les difficultés rencontrées (voir ci-dessus), le nouvel album du trio basé à Brooklyn tient ses promesses, à l’instar de la magnifique pochette de l’album qui met en valeur les œuvres troublantes du sculpteur montréalais David Altmejd.

Si leur côté sauvage, voir complètement loufoque se ressent dans le visuel utilisé du groupe, il en est de la même sorte pour le développement musical. Cette fois-ci, Yeasayer s’est adjoint le concours d’un producteur en la personne de Joey Waronker, Atoms For Peace, Beck ou R.E.M. Ce dernier serait donc à l’origine du liant permettant le savant mélange de styles que sont la pop psychédélique et le kraut (I Am Chemistry).

Le trio New-Yorkais nous permet d’entamer le printemps de la plus belle des manières qui soit. Daughter Of Cain, Uma ou Prophecy Gun nous rappellent les bienfaits de la fraîcheur de la rosée lorsque nous foulons, pieds nus, l’herbe. Tandis que Dead Sea Scrolls ou Silly Me évoquent sans contestation possible que la sève remonte bel et bien au travers des arbres. La messe aurait pu être dite sur Divine Simulacrum, morceau qui reflète le mieux la créativité sans fin du trio, mais c’est avec l’ambiance sonore du titre éponyme que se referme.

Yeasayer prouve avec « Amen & Godbye » qu’il est l’un des groupes phares, si pas le groupe phare de la pop expérimentale de la scène new-yorkaise des années 2000.

Rédacteur en chef
  • Publication 607 vues13 avril 2016
  • Tags YeasayerMute
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de Yeasayer

Erotic Reruns6
60%
Amen & Goodbye9
90%
Fragrant World9
90%
Odd Blood
0%