"> Built to Spill - Ancient Melodies Of The Future - Indiepoprock

Ancient Melodies Of The Future


Un album de sorti en chez .

Ce qui frappe au premier abord chez Built To Spill c’est son chanteur Doug Martsch. Sa voix si proche de Neil Young à la fois douce et torturée toujours prête à se briser au milieu des strates infinies de guitares. Cette voie le groupe de l’Idaho l’expérimente depuis le magnifique et incontournable « Perfect from now […]

Ce qui frappe au premier abord chez Built To Spill c’est son chanteur Doug Martsch. Sa voix si proche de Neil Young à la fois douce et torturée toujours prête à se briser au milieu des strates infinies de guitares. Cette voie le groupe de l’Idaho l’expérimente depuis le magnifique et incontournable « Perfect from now on » aux contours tapissés de mélodies saisissantes et de guitares à la fois bruitistes et psychedéliques. On retrouve sur leur dernier album ce talent mélodique. « Ancient melodies of the future » s’ouvre avec « Strange », ballade aux arpèges dissonants, pour suivre avec « The host » mélancolique et magnifique. « Happiness » fait figure de chanson pop efficace et simple dont certains Placebo et autres Blur feraient bien de s’inspirer. Toutefois, si l’on percoît sur la fin de « Alarmed » quelques ébauches expérimentales, déssinées par une improvisation au clavier agréablement bancal, le groupe délaisse au fil des albums ce qui fesait son identité. Où sont passées les parties instrumentales, les accélérations ruyantes, les changements de structures et de tempoqui à moment donné remettaient tout en question ? « Ancient melodies of the future » reste en dépit de cette frustration – réservéee au fan de la première heure – un bon album. Je vous invite à découvrir le reste de leur discographie.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Strange
  2. The Host
  3. In Your Mind
  4. Alarmed
  5. Trimmed and Burning
  6. Happiness
  7. Don't Try
  8. You Are
  9. Fly Around My Pretty Little Miss
  10. The Weather