"> Cloud Nothings - Turning On - Indiepoprock

Turning On


Un album de sorti en chez .

7

Vous l’aurez compris, en matière de musique, le must hype appartient désormais aux petits souillons de la génération Minikeums. Ou Cartoon Network, au choix. Plus c’est jeune, underground et créatif, mieux c’est. Et comme dirait l’autre : trust the buzz ! Dix-huit ans et toutes ses dents, Dylan Baldi ne déroge pas à la règle. Il est […]

Vous l’aurez compris, en matière de musique, le must hype appartient désormais aux petits souillons de la génération Minikeums. Ou Cartoon Network, au choix. Plus c’est jeune, underground et créatif, mieux c’est. Et comme dirait l’autre : trust the buzz ! Dix-huit ans et toutes ses dents, Dylan Baldi ne déroge pas à la règle. Il est Cloud Nothings avec, à son actif, un maxi et une compilation. Cette dernière, intitulée « Turning On », présente ses dernières compositions. Ni une ni deux, nous voilà déjà en train de nous délecter de ses savoureux morceaux.

En introduction, Dylan Baldi n’y va pas de main morte et, avec Can’t Stay Awake laisse présager le meilleur. Il y a en a dans tous les sens, ça explose de tous les côtés et, ces temps-ci, ça deviendrait presque un gage de qualité. Cloud Nothings ne sera pas l’exception qui confirme la règle, pourquoi changer une équipe qui gagne ? A nouveau plongés en plein chœur des états d’âme adolescents, c’est limite si nous ne nous surprendrions pas à siffloter sur Whaddaya Wanna Know ou sur Another Man. Et en général, c’est que c’est gagné !

Les hispster n’ont qu’à bien se tenir car oui, et définitivement oui, Dylan Baldi est « such a cool kid » (Hey Cool Kid). Ce garçon n’a pas besoin de faire des simagrées ; sans prétentions, ses mélodies sont juste ce qu’il faut de douceur pour fournir l’énergie suffisante. La preuve en musique avec Strummin. Aussi, entre My Little Wraygun et I Am Rooftop, qui sonnent fichtrement grunge, et Morgan, punk-à-roulette à souhait, les influences ne sont jamais très loin. Les enregistrements sont faits maison, nul doute là-dessus. Mais, et c’est là toute la force de Cloud Nothings, loin de desservir les compositions du trublion, cela rajoute encore au charme de cette compilation.

Rien de bien novateur chez notre « cool kid » en puissance, si ce n’est une authenticité à toute épreuve. En plein dans le mouvement « revival garage » dont nous ne présentons même plus les principaux acteurs, Cloud Nothings s’impose comme une évidence. Nous retrouvons encore ce tohu-bohu sur lequel se greffent des mélodies au pouvoir dangereusement désinhibant, véritable définition du style. Et le pire, c’est que nous ne nous en lassons pas (encore ?). Patience, le premier album est pour bientôt !

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Can't Stay Awake
  2. Old Street
  3. You Are Opening
  4. Turning On
  5. Hey Cool Kid
  6. Water Turns Back
  7. Whaddya Wanna Know
  8. Real Thing
  9. Strummin'
  10. My Little Raygun
  11. I Am Rooftop
  12. Morgan
  13. Another Man