"> Color Cassette - Forever Sparrow - Indiepoprock

Forever Sparrow


Un album de sorti en chez .

Un petit garçon, métamorphosé en petit moineau, se promène dans une forêt magique. Voilà la merveilleuse aventure que nous conte "Forever sparrow". Le petit oiseau s’envole et nous autres, auditeurs, nous voyageons à ses côtés, au gré du vent léger et au gré de la musique que nous écoutons. Voilà le projet aérien dont Jason […]

Un petit garçon, métamorphosé en petit moineau, se promène dans une forêt magique. Voilà la merveilleuse aventure que nous conte "Forever sparrow". Le petit oiseau s’envole et nous autres, auditeurs, nous voyageons à ses côtés, au gré du vent léger et au gré de la musique que nous écoutons.

Voilà le projet aérien dont Jason Corder alias OffTheSky, adepte de musique électro minimaliste, est à l’origine. Rejoint pas Lendin Hopes (alias Set In Sand), le projet s’est ensuite étoffé et enrichi de quelques collaborations: Clint Colburn (chant), Colin Campbell (batterie, vibraphone), Anna Hess (violon), et Jordan Munson (textures, field recordings). Les deux oiseaux, un peu kitsch, de la pochette n’ont pas à rougir de leur présence. Colorés et béats, ici leur place au premier plan se justifie aisément. Bucolique et doux, très doux, "Forever sparrow" délivre une musique simple et apaisante. Ses lignes mélodiques, souvent portées par la guitare, se cachent derrière le brouillard méticuleux de multiples petits effets sonores, tout comme, en nous laissant prendre à la métaphore, le cœur de la forêt merveilleuse se cache derrière une végétation touffue et variée.

"Forever sparrow" est à prendre tel qu’il est livré, c’est à dire comme une métaphore sonore électro folk. Les ambiances imagées y sont  remarquables, comme dans Once Upon A Timid Willow où les voix elfiques se posent sur un fond sonore liquide, les sifflements et bruitages naïfs de Little yellow light ou encore les battements d’ailes, très joliment mis en exergue par le violon dans Angels in Ashee.
"Forever sparrow", c’est l’envol d’un petit garçon, loin du nid sonore, parfois stressant de la ville. C’est un album-concept intime, propice au repos et à la féérie, idéal, malgré sa sortie hivernale, pour commencer l’été d’un bon pied, dans la forêt.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Black Nest Waters
  2. Once Upon A Timid Willow
  3. Fabel Cinder
  4. Lost At Least At Last
  5. Angels In Ashes
  6. Little Yellow Light
  7. Small Town Smoker
  8. Glass Ghosts
  9. Forever Sparrow
  10. Ballad For A Yeller Bastard Bird
  11. La Fin Du Monde

La disco de Color Cassette