"> Eels - Wonderful, Glorious - Indiepoprock

Wonderful, Glorious


Un album de sorti en chez .

7

Dix-sept ans en arrière, « Beautiful Freak », que tout le monde connaît aujourd’hui, permettait à Mark Oliver Everett de frapper à la porte de la planète rock et de nous présenter ce qui sera le premier épisode d’une série d’albums allant du fort recommandable jusqu’au vrai chef d’oeuvre (« Electro-Shock Blues » en tête). Et en 2013, rien (ou presque) n’a […]

Dix-sept ans en arrière, « Beautiful Freak », que tout le monde connaît aujourd’hui, permettait à Mark Oliver Everett de frapper à la porte de la planète rock et de nous présenter ce qui sera le premier épisode d’une série d’albums allant du fort recommandable jusqu’au vrai chef d’oeuvre (« Electro-Shock Blues » en tête). Et en 2013, rien (ou presque) n’a changé, la patte vocale et artistique de l’Américain se reconnaît entre milles et a marqué au fer rouge chacune de ses créations jusqu’à l’arrivée dans les bacs du nouveau rejeton « Wonderful, Glorious », dixième pierre à l’édifice d’une discographie qui commence sérieusement à nous donner le tournis. Un disque qui arrive à point nommé, permettant de mettre de côté pour de bon la trilogie « Hombre Lobo » – « End Times » – « Tomorrow Morning » sortie à quelques mois d’intervalle seulement et qui, malgré d’indéniables qualités, confirmait la légère pente descendante empruntée depuis quelques années par celui que l’on surnomme également E.

L’heure est donc à l’inversion de cette tendance aujourd’hui, car ce « Wonderful, Glorious » s’avère rapidement être le beau retour en forme que l’on n’osait plus trop espérer. Une explication possible à cela, la composition à plusieurs des nouvelles chansons, là où notre éternel barbu privilégiait jusqu’ici l’exercice intime et personnel. Et c’est un E peut-être moins leader qu’à l’accoutumée mais plus rageur que jamais qui se lance à l’assaut d’un enchaînement de treize morceaux qui vont nous faire passer par tous les états. De l’extraordinaire Bombs Away d’ouverture, où on ressent pleinement l’apport du collectif, jusqu’à l’irrésistible titre éponyme, c’est à un festival d’intentions variées, de ruptures rythmiques du plus bel effet et d’émotions à l’état pur que l’on assiste avec un plaisir permanent. Un album à la fois sauvage, rugueux, mais aussi fragile et parfois même assez tendre. Des caractéristiques qui nécessitent probablement un petit round d’observation, le temps de se familiariser avec ces différentes facettes, ces mélodies nouvelles et cet agencement parfois un peu abrupt, mais qui se révèle au final décisif. Wonderful E, Glorious Eels dirons-nous alors volontiers.

 

Pol
Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Bombs Away
  2. Kinda Fuzzy
  3. Accident Prone
  4. Peach Blossom
  5. On the Ropes
  6. The Turnaround
  7. New Alphabet
  8. Stick Together
  9. True Original
  10. Open My Present
  11. You're My Friend
  12. I Am Building a Shrine
  13. Wonderful, Glorious
  14. Hold on to Your Hat
  15. Your Mama Warned You
  16. I'm Your Brave Little Soldier
  17. There's Something Strange
  18. Happy Hour (We're Gonna Rock)
  19. That's Not Really Funny (Live 2011)
  20. In My Dreams (Live 2010)