"> Françoiz Breut - A L'Aveuglette - Indiepoprock

A L’Aveuglette


Un album de sorti en chez .

La carrière de Françoiz Breut s’est souvent construite de rencontres et de détours, que ce soit avec les musiciens avec qui elle a collaboré, ou encore avec son public qui s’impatiente parfois de longues années avant qu’elle ne réalise le disque suivant. Ceux qui ont de jeunes enfants ont pu se rendre compte que Françoiz […]

La carrière de Françoiz Breut s’est souvent construite de rencontres et de détours, que ce soit avec les musiciens avec qui elle a collaboré, ou encore avec son public qui s’impatiente parfois de longues années avant qu’elle ne réalise le disque suivant. Ceux qui ont de jeunes enfants ont pu se rendre compte que Françoiz Breut réalise aussi de jolis livres pour nos chères têtes blondes en tant qu’illustratrice. Ceci explique peut être l’attente de trois ans entre "Une Saison Volée" et "A L’aveuglette".

Ce disque est l’occasion pour Françoiz Breut de nous livrer parmi ses meilleurs textes. Souvent distanciée, la plupart du temps descriptive, l’écriture aérienne de Françoiz Breut se trouve ici en parfaite cohésion avec la musique, malgré un format éloigné du traditionnel couplet / refrain / couplet. La simplicité des arrangements et des compositions apporte ici une gigantesque bouffée d’air dans laquelle il est facile de se lover. Outre la superbe Terre d’Ombre placée en ouverture, on retiendra le magnifique Mouchoir De Poche, porté par la simplicité de ce qui nous semble être un ukulélé et la composition sombre, froide et approprié de Dunkerque.

Après avoir multiplié les collaborations pour son précédent album, Françoiz Breut fait appel ici à Boris Gronemberger (Soy Un Caballo) pour les guitares et Luc Rambo (déjà collaborateur de Dominique A) pour les claviers. Françoiz Breut s’abandonne alors dans ce cercle plus restreint et chante d’une voix nonchalante. La chaleur électrique de L’Etincelle ou la contrainte du feu est aussi l’occasion d’un superbe duo vocal, où l’on retrouve la voix déchirée de Julia De Mansfield. Sa sœur Carla vient aussi poser quelques notes de violon pour nous offrir de splendides envolées sur 2013 ou encore A L’aveuglette.

"A L’aveuglette" fait donc parti de ces superbes albums que l’on n’attendait pas et qui nous tombe dessus comme un cadeau au charme imprévu. Un joli disque auquel il faudra laisser le temps faire son travail avant d’y entrevoir une suite. D’ici là on aura eu l’occasion de retrouver son âme d’enfant sur les illustrations de Françoiz Breut.

Chroniqueur

Tracklist

  1. United In Grief
  2. N95
  3. Worldwide Steppers
  4. Die Hard
  5. Father Time (feat. Sampha)
  6. Rich - Interlude
  7. Rich Spirit
  8. We Cry Together
  9. Purple Hearts
  10. Count Me Out
  11. Crown
  12. Silent Hill
  13. Savior - Interlude
  14. Savior
  15. Auntie Diaries
  16. Mr. Morale
  17. Mother I Sober (feat. Beth Gibbons of Portishead)
  18. Mirror
  19. The Heart Part 5