"> Future Islands - On The Water - Indiepoprock

On The Water


Un album de sorti en chez .

5

L’unique défaut que l’on a trouvé à « On The Water », le troisième album du trio Future Islands, est d’arriver juste après l’excellent « In Evening Air » dont on ne s’était pas encore complètement remis. Il faut dire que cet album, sorti il y a un peu plus d’un an, avait mis soudainement en lumière un groupe […]

L’unique défaut que l’on a trouvé à « On The Water », le troisième album du trio Future Islands, est d’arriver juste après l’excellent « In Evening Air » dont on ne s’était pas encore complètement remis. Il faut dire que cet album, sorti il y a un peu plus d’un an, avait mis soudainement en lumière un groupe dont on a pu constater cet été sur la scène du Petit Bain qu’il n’avait rien d’un perdreau de l’année comme on dit et que la scène était un exercice que Samuel Herring et consorts maitrisaient à merveille, même si le jeu de scène du frontman prête parfois à sourire.

On ne ressent pas sur « On The Water » l’enthousiasme généré par les tubes new-wave qui jalonnaient « In Evening Air », ce feu qui couvait sous la glace et qui pouvait exploser à tout moment tel un volcan en fusion. Sur ce nouvel album, le trio domicilié à Baltimore a donc choisi la voie de l’apaisement, à commencer par le chant de Samuel Herring, marque de fabrique du « son » Future Islands, à la fois empreint d’émotion et de rage contenue, la première prenant désormais le pas sur la seconde.

Un titre résume à lui seul l’évolution donnée par Future Islands à leurs compositions, il s’agit de The Great Fire, sur lequel on peut apprécier la participation au chant de Jenn Wasner (Wye Oak). Qu’on ne s’y trompe pas, le titre est superbe, dans une veine dream-pop « à la Beach House », mais très loin de ce que l’on attendait sans doute à tort de la part de Future Islands après la claque reçue l’an dernier.

« On The Water » est un album que l’on appréciera sans doute un peu plus dans quelque temps, une fois que l’on aura digéré son prédécesseur, car il propose une alternative intéressante à ce qui avait fonctionné précédemment, un côté pile apaisé qu’il convient ne pas dissocier du côté face plus dansant que l’on entraperçoit par fulgurances sur ces 10 nouveaux titres (Balance, Before the Bridge). Un groupe en qui on a envie de croire.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. On the Water
  2. Before the Bridge
  3. The Great Fire
  4. Open
  5. Where I Found You
  6. Give Us the Wind
  7. Close to None
  8. Balance
  9. Tybee Island
  10. Grease

La disco de Future Islands