"> General Electriks - Cliquety Kliqk - Indiepoprock

Cliquety Kliqk


Un album de sorti en chez .

Le label de jazz, basé à Amiens, Label Bleu, nous avait surpris l?an passé en sortant un très bon album d?Innocent X qui évoluait non pas dans des sphères du jazz mais dans celle du post-rock. On peut saluer alors cette ouverture d?esprit qui a entraîné la création d?une collection spécifique, intitulée Bleu Electric. C?est […]

Le label de jazz, basé à Amiens, Label Bleu, nous avait surpris l?an passé en sortant un très bon album d?Innocent X qui évoluait non pas dans des sphères du jazz mais dans celle du post-rock. On peut saluer alors cette ouverture d?esprit qui a entraîné la création d?une collection spécifique, intitulée Bleu Electric. C?est dans cette collection que sort le premier album de General Electrics.

Derrière ce nom se cache Hervé Salters, un spécialiste des instruments vintage des 60?s et 70?s, que l?on a pu déjà croiser derrière M, Femi Kuti et qui a rejoint récemment le collectif Quannum (DJ Shadow, Blackalicious?). Il apparaît sur les dernières sorties de la structure (Maroons, Lifesavas?) dont les membres viennent poser également sur son propre album.

Nomade musical, ce franco-britannique, désormais basé à San Francisco, aime à dérouter par des collages et mélanges sonores. Bien entendu des claviers qui s?appuient sur des rythmiques plutôt hip-hop, mais qui fait également des embardées du côté de la pop. C?est ainsi qu?après une intro-conte de fée au pays du groove, ?Frost on your sunglasses? irait bien chercher du côté de Blur, autres voyageurs et adeptes des métissages.

Au rendez-vous donc groove et ludisme (?Tu m?intrigues?), des breaks et des bricoles, electro lounge détraquée (?Terms and conditions apply?), alternant avec une certaine réussite instrumentaux et vocaux. Entre construction, destruction et reconstruction, General Electrics vous conduit puis vous perd au Pays du Son.

Chroniqueur

La disco de General Electriks