"> Hercules & Love Affair - Blue Songs - Indiepoprock

Blue Songs


Un album de sorti en chez .

Trois ans après un premier album qui nous avait fait replonger dans le New-York des années 70/80, époque où le disco rythmait les nuits du Studio54, on était impatient de retrouver Andy Butler aux manettes de son projet Hercules & Love Affair. Il faut dire que l’on a encore en mémoire l’inoubliable Blind, interprété de […]

Trois ans après un premier album qui nous avait fait replonger dans le New-York des années 70/80, époque où le disco rythmait les nuits du Studio54, on était impatient de retrouver Andy Butler aux manettes de son projet Hercules & Love Affair. Il faut dire que l’on a encore en mémoire l’inoubliable Blind, interprété de façon majestueuse par un Antony Hegarty échappé de ses Johnsons et très certainement ravi de jouer les divas disco-house. Exit pourtant l’androgyne à la voix d’ange, tout comme l’envoutant(e) Nomi Ruiz. On retrouve cette fois-ci aux côtés d’Andy Butler la fidèle Kim Ann Foxman et trois nouvelles têtes : Aerea Negrot, Shaun Wright et un certain Kele Okereke.

Si la présence du chanteur de Bloc Party (sur le titre Step Up) n’est finalement pas très étonnante pour qui a jeté une oreille à son premier album solo sorti l’an passé, elle s’avère au final tenir plus du coup de pub que du coup de génie. Elle est malheureusement à l’image d’un album que l’on n’ira pas jusqu’à qualifier de raté, car pouvant compter sur quelques titres ô combien efficaces (Painted Eyes ; My House ; Falling), mais au final plutôt décevant par rapport à l’attente suscitée par son prédécesseur.

"Blue Songs" est un album qui ne sait pas choisir entre le disco et la house, entre New-York et Chicago, entre Grace Jones et Frankie Knuckles. Plus électronique, d’une froideur mécanique, il ne parvient pas à recréer l’alchimie qui avait fait le succès du premier opus, ou de façon bien trop aléatoire pour que l’on s’en contente. La première moitié de l’album parvient à maintenir l’ensemble plus ou moins à flot. Quand à Kele Okereke, il sombre corps et âme dans son énième tentative d’exister autrement qu’avec ses compères de Bloc Party…

Chroniqueur

Tracklist

  1. Painted Eyes - Original Mix
  2. My House - Original Mix
  3. Answers Come In Dreams - Original Mix
  4. Leonora - Original Mix
  5. Boy Blue - Original Mix
  6. Blue Song - Original Mix
  7. Falling - Original Mix
  8. I Can't Wait - Original Mix
  9. Step Up - Original Mix
  10. Visitor - Original Mix
  11. It's Alright - Original Mix
  12. Shelter - Original Mix
  13. My House - Stopmakingme Remix
  14. My House - Tensnake Remix
  15. My House - Derrick Carter's BHQ Voodoo Remix
  16. My House - Andy Butler Remix
  17. Painted Eyes - Inflagranti Remix
  18. Painted Eyes - Moonlight Matters Remix
  19. Painted Eyes - Wolfram Remix

La disco de Hercules & Love Affair