"> I Like Trains - Progress Reform - Indiepoprock

Progress Reform


Un album de sorti en chez .

7

Si vous cherchiez un album à écouter lors de vos interminables trajets en train dans nos vertes prairies et que vous avez l’âme mélancolique, « Progress Reform » d’ iLiKETRAiNS est fait pour vous. Ce quintet originaire de Leeds a pour particularité d’être accoutré avec des uniformes de la société des chemins de fer britannique lors de ses […]

Si vous cherchiez un album à écouter lors de vos interminables trajets en train dans nos vertes prairies et que vous avez l’âme mélancolique, « Progress Reform » d’ iLiKETRAiNS est fait pour vous. Ce quintet originaire de Leeds a pour particularité d’être accoutré avec des uniformes de la société des chemins de fer britannique lors de ses prestations live et de diffuser sur scène des vidéos morbides à l’aide d’antiques projecteurs. Le label bordelais Talitres, sur la foi de quelques singles parus l’an passé, signa les cheminots pour leur premier album, faisant preuve une nouvelle fois de leur talent de dénicheur (The Organ, Redjetson, Early Days Miners..).

Ce mini-album (sept titres pour une durée légèrement supérieure à la demi-heure), à la frontière entre la cold-wave et le shoegazing, est habité par la voix caverneuse de Dave Martin. Les textes renforcent le côté mélancolique des morceaux puisqu’il y est souvent question de tragédies individuelles : l’expédition de Robert Scott en Antarctique (Terra Nova), la déchéance du champion américain d’échec Bobby Fischer (A Rook House for Bobby)…

Sur le plan instrumental, les guitares se taillent la part du lion, à grands coups de distorsion et de reverb’. Les cordes (violons) viennent parfois adoucir le trait et ralentir le rythme en début de morceau (No Military Parade ou Stainless Steel) avant de laisser les guitares s’emballer de plus belle telles une locomotive lancée à toute vitesse sur la lande désolée. Stainless Steel est le titre qui résume le mieux la variété des paysages sonores explorés par I Like Trains, le long de ces 8 minutes de montées en puissance qui débouchent sur un final époustouflant et grandiloquent.

The Beeching Report clôture l’album en relatant la réforme du rail dans les années 60 qui mit au chômage des milliers de personnes. Un chœur digne de l’armée rouge (interprété par des membres de Forward Russia et This and Al) reprend à tue-tête les mots « Reform ! Reform ! » comme une accusation lancée à Mr Beeching, l’instigateur de la dite réforme. Glacial.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Terra Nova
  2. No Military Parade
  3. A Rook House For Bobby
  4. Citizen
  5. The Accident
  6. Stainless Steel
  7. The Beeching Report
  8. Before The Curtains Close Part 2

La disco de I Like Trains