"> Idlewild - Make Another World - Indiepoprock

Make Another World


Un album de sorti en chez .

7

Après quatre albums et huit ans de bons et loyaux services chez Parlophone, Idlewild annonçait en 2005 le départ du groupe vers d’autres cieux. Ce départ faisait suite à l’échec critique et commercial de « Warning/Promises », jugé trop mièvre. Il n’était en réalité que le résultat de la lente évolution des écossais du punk rock de leurs débuts […]

Après quatre albums et huit ans de bons et loyaux services chez Parlophone, Idlewild annonçait en 2005 le départ du groupe vers d’autres cieux. Ce départ faisait suite à l’échec critique et commercial de « Warning/Promises », jugé trop mièvre. Il n’était en réalité que le résultat de la lente évolution des écossais du punk rock de leurs débuts (« Hope is Important ») vers une pop mielleuse plus adaptée au grand public. Roddy Woomble, leader du groupe depuis ses débuts, profita de cette parenthèse pour enregistrer un album folk en solo, peut être une façon pour lui d’exorciser les démons qui rongeaient petit à petit la crédibilité de son groupe.

Toujours accompagnés du fidèle producteur Dave Eringa et nantis d’un nouveau label (Sequel), les écossais sont donc de retour pour un cinquième opus qui apparaît comme un tournant important dans la carrière du groupe. Sorti quelques semaines avant l’album, le premier single If It Takes You Home avait de quoi rassurer sur le contenu de « Make Another World ». Tout riff dehors, ce titre évoque les meilleures heures du groupe et notamment l’atmosphère d’urgence qui prévalait dans les brûlots rock de 2-3 minutes balancés par le groupe à ses débuts. La confirmation du retour d’Idlewild à ses premières amours ne tarde pas à se faire sentir avec les énervés In Competition For The Worst Time et Everything (As It Moves) qui ouvrent l’album toutes distos dehors.

Si les amoureux du côté obscur d’Idlewild sont à la fête, les autres ne sont pour autant pas oubliés avec les ballades pop No Emotion, You And I Are Both Away et Once In Your Life. Véritable cure de jouvence, « Make Another World » marque le réveil d’un groupe qui avait peu à peu sombré dans une douce léthargie, s’égarant dans des mélodies mièvres et sans saveur. Les écossais s’autorisent même quelques incartades à leur registre habituel avec Make Another World, le morceau titre, aux boucles de guitares hypnotiques ou Future Works et son superbe final à la trompette.

Après l’échec de « Warning/Promises » Idlewild signe un retour remarqué avec ce cinquième album en forme de retour aux sources. Si cette marche en arrière ne devrait pas leur amener une horde de nouveaux fans, nul doute que les plus anciens partisans échaudés par les derniers albums sauront apprécier le nouveau départ d’un des groupes écossais les plus emblématiques de sa génération.

Chroniqueur
  • Publication 411 vues22 mars 2007
  • Tags IdlewildSequel
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. In Competition for the Worst Time
  2. Everything (As It Moves)
  3. No Emotion
  4. Make Another World
  5. If It Takes You Home
  6. Future Works
  7. You and I Are Both Away
  8. A Ghost In the Arcade
  9. Once In Your Life
  10. Finished It Remains
  11. Hidden Ways
  12. Lookin' for a Love

La disco de Idlewild