"> Islands - Arm's Way - Indiepoprock

Arm’s Way


Un album de sorti en chez .

7

Convaincre, concrétiser. Quand on parle des enjeux d’un deuxième album, on manque souvent de mots percutants. Lorsque les Islands ont débarqué, ils ont séduit la presse indé, et une partie de l’opinion. Après un premier album ambitieux (« Return To The Sea »), avec des pistes plus que séduisantes comme Swans, Rough Gem il faut dire qu’Islands […]

Convaincre, concrétiser. Quand on parle des enjeux d’un deuxième album, on manque souvent de mots percutants. Lorsque les Islands ont débarqué, ils ont séduit la presse indé, et une partie de l’opinion. Après un premier album ambitieux (« Return To The Sea »), avec des pistes plus que séduisantes comme Swans, Rough Gem il faut dire qu’Islands avait placé la barre sacrément haut. Le groupe était déjà à deux doigts de s’éparpiller dans des voies trop différentes, au risque de laisser quelques sceptiques au bord de la route.

Ne tournons pas cent sept ans autour du pot, « Arm’s Way », le deuxième album de Islands est un cran au dessus du premier. Finies les guitares sèches posées sur une voix de soie, et place aux guitares électriques affûtées qui enveloppent la totalité de l’album d’un punch communicatif et dynamisant.

Des titres comme The Arm, Abominable Show, mélangent une sorte d’opéra rock avec des mélodies totalement sexy et virevoltantes. D’autres comme Creeper frisent la pop dansante sans complexe. Les mélodies semble avoir été dosées, pensées, lors d’un long processus de composition ultra maîtrisé dont Kids Don’t Know Shit et Life In Jail sont de parfaits exemples. Et que dire de l’incroyable In The Rushes, une balade pop sombre qui ferait bien des envieux comme Matthew Bellamy de Muse par exemple, qui a force de tortiller sa voix et ses synthés en a oublié l’essence même du romantisme gothique.

Avec le charme incandescent d’une voix perchée et des compositions rock efficaces , le groupe offre un album d’une excellente facture, et probablement l’une des meilleurs sensations de l’année. Voilà, Islands est bien parti pour squatter les tops 2008 de tous les bons webzines qui se respectent, mais il reste encore plusieurs mois, avant de délivrer un palmarès complet. En tous cas au concours des pochettes, il remportera sûrement un prix : celui de la l’illustration vaginale la plus poétique …

Chroniqueur
  • Publication 271 vues22 mai 2008
  • Tags IslandsAnti
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. So Far Away
  2. Money for Nothing
  3. Walk of Life
  4. Your Latest Trick
  5. Why Worry
  6. Ride Across the River
  7. The Man's Too Strong
  8. One World
  9. Brothers in Arms

La disco de Islands

Arm’s Way7
70%

Arm’s Way

Return To The Sea7
70%