"> Janelle Monae - The Archandroid - Indiepoprock

The Archandroid


Un album de sorti en chez .

9

La filiation est un brin facile, mais Janelle Monae sonne comme la fille cachée et fantasmée d’Andre 3000 et de Lauryn Hill, partageant l’audace et le goût de l’aventure du dandy hip-hop avec la nostalgie et la maitrise vocale de l’ex-Fugees. Oubliez vos préjugés sur le R’n’B, si tant est qu’on doive réduire l’album à […]

La filiation est un brin facile, mais Janelle Monae sonne comme la fille cachée et fantasmée d’Andre 3000 et de Lauryn Hill, partageant l’audace et le goût de l’aventure du dandy hip-hop avec la nostalgie et la maitrise vocale de l’ex-Fugees. Oubliez vos préjugés sur le R’n’B, si tant est qu’on doive réduire l’album à un genre musical ; la jeune artiste est bien décidée à nous embarquer dans un voyage à travers l’Histoire de la musique noire (et pas que) en essayant, au passage, d’en dessiner l’avenir.

En une heure et quart, la chanteuse enchaîne les prouesses, se permettant dans une course frénétique d’expérimenter, de réléguer Saul Williams et Big Boi au rang de simples figurants, de s’acoquiner avec Of Montreal pour un improbable morceau proto-rock, d’invoquer le parrainage de Simon et Garfunkel sur les harmonies délicates de 57821 et même de tutoyer le Stevie Wonder des années 70 (sur Locked Inside, que sa maison de disque serait sage de proposer comme prochain single, ou la tendre Say You’ll Go). On passe d’une décennie à l’autre, d’un genre à l’autre, au point de finir par perdre nos repères comme sur l’idéale Come Alive, fiévreux morceau garage-rock qui renvoie the Noisettes sur les bancs de l’école, l’éreintante Cold War qui pourrait faire pâlir Gnarls Barkley de jalousie ou le magnifique Mushrooms & Roses, probablement concoctée dans la même marmite que les plus belles chansons de « Purple Rain ».

Janelle Monae ne deviendra probablement pas une immédiatement une super star, il lui manque pour cela le single ultime, celui qui la catapulterait sur le devant de la scène et qu’elle a sans aucun doute sous le capot ; « The Archandroid » est en attendant une merveille inespérée, remplie de pépites qui arrivent à dissiper les frontières musicales, alors à défaut de rallier immédiatement le grand public, Janelle devrait rapidement réunir des fans de tous horizons musicales sous son étendard.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Suite II Overture
  2. Dance or Die (feat. Saul Williams)
  3. Faster
  4. Locked Inside
  5. Sir Greendown
  6. Cold War
  7. Tightrope (feat. Big Boi) - Big Boi Vocal Edit
  8. Neon Gumbo
  9. Oh, Maker
  10. Come Alive (War of the Roses)
  11. Mushrooms & Roses
  12. Suite III Overture
  13. Neon Valley Street
  14. Make the Bus (feat. Of Montreal)
  15. Wondaland
  16. 57821 (feat. Deep Cotton)
  17. Say You'll Go
  18. BaBopByeYa

La disco de Janelle Monae

The Archandroid9
90%