"> Ra Ra Riot - The Rhumb Line - Indiepoprock

The Rhumb Line


Un album de sorti en chez .

5

« Rhumb Line », traduction anglaise de loxodromie, est une droite qui parcourt une sphère en tournoyant pour nous mener d’un pôle à l’autre. Belle métaphore pour la musique que nous offre Ra Ra Riot. Fauché en pleine montée de hype par la mort de leur batteur, le groupe a persévéré pour enregistrer cet album et on […]

« Rhumb Line », traduction anglaise de loxodromie, est une droite qui parcourt une sphère en tournoyant pour nous mener d’un pôle à l’autre. Belle métaphore pour la musique que nous offre Ra Ra Riot.

Fauché en pleine montée de hype par la mort de leur batteur, le groupe a persévéré pour enregistrer cet album et on lui donnera plutôt raison. Ra Ra Riot a plus d’un atout en main : une batterie teigneuse, un chant habité, une fluidité naturelle du songwriting et surtout deux virtuoses armés d’instruments à cordes qui lient le tout en apportant à la fois mélancolie et puissance. Ils ne se contentent pas du rôle qu’on leur laisse habituellement dans la pop, c’est à dire celui de broder quelques enluminures pour le pathos ou le mélo. Les cordes forment ici la véritable ossature de chaque morceau, virevoltants avec grâce et reléguant du coup la guitare au second plan voire parfois au rôle de simple figurant.

L’album est une réussite : de la reprise de Kate Bush (Suspended in Gaffa), aux excursions dans les années 80 (Too Too Fast) en passant par la triste délicatesse de Winter ’05, le groupe nous transporte d’une émotion à une autre avec une facilité déconcertante évoquant régulièrement les morceaux les plus intimes d’Arcade Fire. Et pourtant, pourtant, il est difficile d’être totalement satisfait à l’écoute de cet album tant on a l’impression que le groupe en garde sous le pied et que la production étouffe un peu de la grandeur du disque. C’est le cas en particulier sur les chansons les plus épiques, Oh, La et Ghost Under Rocks, qui semblent se contenter d’être « juste » de très bonnes chansons alors qu’elles ont le potentiel pour être les chansons de l’année, faisant la synthèse des plus belles qualités de Forward Russia et de Postal Service.

Ne vous fiez pas à leur nom, Ra Ra Riot ne bégaye pas un seul instant, mais semble malheureusement s’être, par respect du deuil ou par introversion, interdit de déclencher l’émeute.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Ghost Under Rocks
  2. Each Year
  3. St. Peter's Day Festival
  4. Winter '05
  5. Dying Is Fine
  6. Can You Tell
  7. Too Too Too Fast
  8. Oh, La
  9. Suspended in Gaffa
  10. Run My Mouth
  11. St. Peter's Day Festival (Daytrotter Session, October 15, 2007)
  12. Each Year (Alternate i419 Mix)
  13. Can You Tell (My Name Is Wesley Demo)
  14. Too Too Too Fast (My Name Is Wesley Demo)
  15. Winter '05 (Early Tape Demo)
  16. Oh, La (Daytrotter Session, September 15, 2008)
  17. Dying Is Fine (Live at Pianos, August 26, 2006)
  18. Suspended in Gaffa (Live at The Bowery Ballroom, March 7, 2008)
  19. Run My Mouth (Live at The Echo, September 25, 2008)
  20. Ghost Under Rocks (Live at The Echo, September 25, 2008)

La disco de Ra Ra Riot

The Rhumb Line5
50%