"> Radiohead - Com Lag - Indiepoprock

Com Lag


Un album de sorti en chez .

« Com Lag » est la dernière livraison du quintet d’Oxford pour EMI/Parlophone. Autant le dire tout de suite, cette critique ne sera pas objective. Comment rester neutre après avoir écouté No surprises ou Pyramid song ? Si quelqu’un a une recette, qu’il la garde. Bref, cette galette ressemble fortement à un solde de tout compte, un […]

« Com Lag » est la dernière livraison du quintet d’Oxford pour EMI/Parlophone. Autant le dire tout de suite, cette critique ne sera pas objective. Comment rester neutre après avoir écouté No surprises ou Pyramid song ? Si quelqu’un a une recette, qu’il la garde.

Bref, cette galette ressemble fortement à un solde de tout compte, un joyeux bordel composé de live, de remixes et d’inédits. Ça attaque fort avec 2+2=5 en prise live. Ce morceau déjà pêchu sur album est carrément incendiaire sur scène. 3’30 d’explosion de napalm électrique !

Ensuite, Myxomatosis a perdu sa grosse basse dans le remix pour devenir finalement plus oppressant dans une version limite drum n’bass. Agrementée d’une batterie, I will sonne franchement west coast. Normal, la version proposée a été enregistrée à Los Angeles. Et pour en finir avec les remix, Scatterbrain est toujours aussi faussement légère.

Y’a aussi des inédits et des faces B. Paperbag montre un joli sample de cordes. Mais est-ce vraiment un sample ? Avec Johnny Greenwood, on n’est jamais sur de rien. Il vaut mieux se montrer prudent parce que plus loin, Tohm Yorke nous explique qu’il est peut être un enfant polisson (I’m a wicked child). I’am citizen insane, l’instrumental de service, porte très bien son titre. Il n’y a pas une once de sainteté dans ce morceau. Tout le contraire de When bluebirds fly où Tohm Yorke chante sa messe dans une cathédrale électro.

Enfin, ce disque contient deux petites perles de simplicité : Gagging order (simplement deux guitares et une voix) puis Fog (again) (simplement un piano et une voix). Cela confirme une chose : ces messieurs de Radiohead sont avant tout de talentueux songwriter, avec ou sans Ondes Martenot. Alors si jamais quelqu’un les croise sur Pluton, pourra-t-il leur dire que sur Terre, on attend avec impatience la suite de leurs aventures. Merci d’avance.

Chroniqueur

Tracklist

  1. 2 + 2 = 5 (Live at Earls Court)
  2. Remyxomatosis (Cristian Vogel RMX)
  3. I Will (Los Angeles Version)
  4. Paperbag Writer
  5. I Am a Wicked Child
  6. I Am Citizen Insane
  7. Skttrbrain (Four Tet Remix)
  8. Gagging Order
  9. Fog (Again) [Live]
  10. Where Bluebirds Fly

La disco de Radiohead