"> Speedy Ortiz - Foil Deer - Indiepoprock

Foil Deer


Un album de sorti en chez .

5

Enfants des riot grrrls, Sonic Youth et de la bande FM.

Speedy Ortiz s’était fait remarquer en 2013 avec son deuxième album, « Major Arcana », un album noise dans la droite lignée Sonic Youthienne, nerveux et partant un peu dans tous les sens, pour le plus grand plaisir de l’auditeur. 2015 marque un virage dans la carrière du groupe avec ce troisième album, « Foil Deer ». Une voix grave sur un encart M6 parlerait de l’album de la maturité. Disons que l’opus marque un polissage à la pierre ponce des verrues underground. Une cure d’amaigrissement pour se frayer un passage dans les fentes serrées de la radio.

Attention, tout est une question de mesure, ce « Foil Deer » reste de bonne facture, avec son lot de saturations et de dissonances. Il y manque juste les fausses pistes, le délire presque Boulezien de la bande à Gordon et Moore. Les intros sont toujours très soignées, telles celle de Dot X qui nous emmène du côté de Fugazi. L’esprit même des compositions montre, à côté de cela, un sérieux penchant pour la pop dans l’orchestration. Le groupe n’oublie pas non plus de « faire monter la sauce » pile au moment des lieux communs.

On a bien du mal à critiquer un album de noise, parmi nos influences les plus fortes, mais bien que chaque titre soit traversé par quelques secondes – discontinues – qui nous rappellent les meilleurs, on bloque littéralement sur cet esprit « enfoncer des portes ouvertes ». Sans être vraiment mauvais, « Foil Deer » est décevant quant aux promesses de « Major Arcana », par le choix fait clairement pour le confort de l’auditeur lambda.

On peut d’ores et déjà vous prédire que Speedy Ortiz seront des stars des festivals d’été dans les années qui viennent. Fort de bonnes compositions efficaces qui marchent du premier coup et des plus accessibles, le groupe devrait trouver un écho rapide dans les écouteurs de nombre de jeunes indéistes en herbe. Pour notre part, dans un monde pas si lointain du leur, on reste orphelins de Sonic Youth et bien plus emballés par la reformation de Sleater-Kinney.

S’il ne devait en rester qu’un titre : Zig.

Webmaster

Tracklist

  1. Good Neck
  2. Raising the Skate
  3. The Graduates
  4. Dot X
  5. Homonovus
  6. Puffer
  7. Swell Content
  8. Zig
  9. My Dead Girl
  10. Ginger
  11. Mister Difficult
  12. Dvrk Wvrld

La disco de Speedy Ortiz

Foil Deer5
50%

Foil Deer