"> System of a Down - Mezmerize - Indiepoprock

Mezmerize


Un album de sorti en chez .

A l’instar d’un Korn ou d’un Deftones, System of A Down fait figure, depuis la fin des années 1990, de tête de file de la scène nu-rock/néo-métal, avec pourtant ce je-ne-sais-quoi de très personnel, qui les fait se détacher clairement des groupes pour adolescents. Peut-être est-ce en raison d’une parenté relativement proche avec le Mr.Bungle […]

A l’instar d’un Korn ou d’un Deftones, System of A Down fait figure, depuis la fin des années 1990, de tête de file de la scène nu-rock/néo-métal, avec pourtant ce je-ne-sais-quoi de très personnel, qui les fait se détacher clairement des groupes pour adolescents. Peut-être est-ce en raison d’une parenté relativement proche avec le Mr.Bungle de Mike Patton ou ces origines arméniennes qui donnent une couleur non négligeable à ce rock énergique et bien barré.

Que les fans se rassurent, « Mezmerize » ne les perdra pas. On retrouve les mêmes ficelles qui ont permis le succès de ce System : de grosses guitares aux riffs assurés, un groove efficace, des structures alambiquées et un charme caucasien’ Pourtant que l’on ne s’y trompe pas, ce nouvel opus fait bien, dans le même temps, figure de tournant dans la carrière du groupe.

En effet, Daron Malakian assume désormais pleinement son rôle de leader. Lui qui compose l’ensemble des morceaux du groupe, prend ici une place prépondérante, réalisant guitares, quelques basses et surtout des voix sur l’ensemble des chansons. Que l’on ne s’y méprenne pas pour autant, Serj Tankian n’a pas disparu, mais la palette du groupe s’est élargie. Chacun est là pour servir la musique et fait ce qu’il a à faire, même si ce ne sont que trois notes de clavier?

On retrouve alors des morceaux-repères, dans l’esprit du répertoire classique du groupe, tels le single Cigaro ou The Cocaine Makes Me Feel Like I’m on This Song avec ses ch?urs délirants, dans un esprit très proche de celui de « l’Etrange Noël de Mr.Jack » signé Tim Burton & Danny Elfman. Le groupe est toujours très critique envers les Etats-Unis, notamment sur Sad Statue ou plus particulièrement Los Angeles, qui se voit consacrer les deux dernières chansons. Parmi elles, Lost In Hollywood donne l’impression dans sa première partie d’être un morceau de Radiohead joué part Metallica : surprenant mais loin d’être inintéressant.

Avec ce nouvel album, en réalité le premier volet d’un binôme dont la deuxième partie sortira d’ici la fin de l’année, System of a Down tente l’évolution sans révolution. On se laisse pourtant encore bien accrocher par cette bande de joyeux drilles, attiré par un magnétisme animal contre lequel il est difficile de lutter, comme hypnotisé !

Chroniqueur

Tracklist

  1. Soldier Side - Intro
  2. B.Y.O.B.
  3. Revenga
  4. Cigaro
  5. Radio/Video
  6. This Cocaine Makes Me Feel Like I'm On This Song
  7. Violent Pornography
  8. Question!
  9. Sad Statue
  10. Old School Hollywood
  11. Lost In Hollywood