"> The Blue Van - Beatsellers - Indiepoprock

Beatsellers


Un album de sorti en chez .

On le sait, le revival est à la mode, au point de se demander si le rock a bouclé la boucle et si les années à venir nous offriront encore quelques surprises. « Beatsellers », premier EP de The Blue Van, fait partie de cette vague de rock sixties. Là où d?autres garage bands cherchent à apporter […]

On le sait, le revival est à la mode, au point de se demander si le rock a bouclé la boucle et si les années à venir nous offriront encore quelques surprises. « Beatsellers », premier EP de The Blue Van, fait partie de cette vague de rock sixties.

Là où d?autres garage bands cherchent à apporter leur pierre à l?édifice, The Blue Van préserve le rock de nos aînés aussi précieusement qu?une espèce en voie de disparition. Pour comprendre ce souci d?authenticité, il faut se pencher sur leur parcours : les kids ont grandi dans une campagne perdue du nord du Danemark, bercés par les vinyles de leurs parents, jouant de la musique dans des granges. De leur propre aveu, vivre loin des grandes villes et ne pas côtoyer les groupes ?à la mode? les auraient préservés de toute influence trop contemporaine. Voilà pour l?inspiration de ces jeunes danois. Pour le son, le combo a tout fait pour se rapprocher de ses mentors : la batterie sonne Who, la guitare à la Kinks, l?orgue rappelle les Small Faces. Pour la petite histoire, le bassiste aurait trouvé l?orgue Hammond dans une ferme, couvert de poussière et de plumes de poulet. Bref, c?est du rustique et les compères ont longtemps répété ensemble, reprenant le rock là où les Pretty Things l?avaient laissé?

Ayant quitté la campagne pour jouer à Copenhague, de concerts en festivals, The Blue Van s?est retrouvé à Hambourg pour enregistrer ‘The Art of Rolling’ premier album (à sortir en France en avril) dont sont extraits ces 5 titres, tout de même signé chez l?imposant label américain TVT Records. Hormis Baby, I?ve got time, love song mielleuse à la slide-guitare, les compos sont des pépites de rock dynamité, hargneux, bien carré. Peine Forte et Dure, contrairement à son titre, n’est pas un titre en français mais un vrai morceau de rythm?n?blues survolté en anglais. New Slough, pure jam session, est la meilleure carte de visite du groupe : énergie live, brutalité rock?n?roll, riffs stoniens et gammes de blues à la guitare, ballades à la basse, claviers vintage euphoriques, batterie énergique subtilement arrangée pour combler les espaces dans les morceaux…

Pour ceux qui ne seraient pas rassasiés (ou convaincus) par cet opus, le site du groupe offre quelques autres morceaux de la même veine. De quoi patienter en attendant la sortie de l’album, prévue pour avril.

Chroniqueur
  • Publication 171 vues11 février 2005
  • Tags The Blue VanTVT
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de The Blue Van