"> The New Pornographers - Together - Indiepoprock

Together


Un album de sorti en chez .

3

Les New Pornographers sont de ces groupes qui, tout en proposant des productions plus ou moins atypiques, ont toujours réussi à faire pencher la balance ô combien impitoyable des critiques musicaux en leur faveur. Un parcours dénué de fautes, donc, pour nos nouveaux pornographes canadiens. Et, à défaut de faire et/ou de vendre des obscénités, […]

Les New Pornographers sont de ces groupes qui, tout en proposant des productions plus ou moins atypiques, ont toujours réussi à faire pencher la balance ô combien impitoyable des critiques musicaux en leur faveur. Un parcours dénué de fautes, donc, pour nos nouveaux pornographes canadiens. Et, à défaut de faire et/ou de vendre des obscénités, ces derniers se penchent plus volontiers sur la musique. La preuve avec la sortie de leur cinquième album studio : « Together ».

Originaux, les New Pornographers le sont à maints égards. En effet, loin des formations basiques comprenant trois ou quatre membres, celle-ci compte huit musiciens, tous provenant d’horizons différents. Pas étonnant qu’en amassant autant d’influences, ils nous servent une power pop aussi chaleureuse, riche et variée. Un univers singulier donc, regorgeant de multiples sonorités. Parce que ce qui frappe lors de la première écoute de « Together », c’est la diversité musicale. Nos canadiens ne font pas les choses à moitié et remplissent l’espace dans une explosion multi-instrumentiste joyeuse ; c’est une véritable invitation à entrer dans la danse (et en cela, la pochette restitue bien l’atmosphère du disque).

En quarante-cinq minutes, une conclusion s’impose : les New Pornographers sont les homologues d’Arcade Fire, en nettement plus heureux de vivre. Effet de chorale canadienne oblige. Cependant, il serait fâcheux de résumer ce dernier opus à ceci. « Together », c’est aussi un premier single éclatant qui mérite toute notre attention : Your Hands (Together), un titre dansant et rock fort délectable. Le reste, en revanche, est un brin décevant comparé à ce que nous pouvions imaginer. La musique des New Pornographers semble bien trop baroque, tout en fioritures. Même les ballades My Shepherd et Valkyrie In The Roller Disco manquent de dépouillement, de profondeur et peinent à contrebalancer l’effusion d’enthousiasme dont le groupe fait preuve. Au final, les titres se suivent et se ressemblent bien trop, finissant par assommer l’auditoire. Et bien que le niveau d’ensemble reste élevé, il est assez regrettable de constater qu’aucun titre, si ce n’est leur premier single, ne se détache vraiment du lot.

En somme, bien que techniquement irréprochable, « Together » révèle qu’il serait temps pour les New Pornographers de prendre un nouveau tournant. Il prouve que leur monde, aussi recherché et intéressant qu’il soit, finit par devenir lassant, comme tout univers trop marqué. Mais rassurons-nous ! Il est évident que nos huit canadiens ne sont pas au bout de leur peine mais ils ont tout le potentiel nécessaire pour évoluer et entreprendre le virage qui leur permettra de ne pas rester en suspens, d’éviter le sur-place.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Moves
  2. Crash Years
  3. Your Hands (Together)
  4. Silver Jenny Dollar
  5. Sweet Talk, Sweet Talk
  6. My Shepherd
  7. If You Can’t See My Mirrors
  8. Up In The Dark
  9. Valkyrie In The Roller Disco
  10. A Bite Out Of My Bed
  11. Daughters Of Sorrow
  12. We End Up Together