"> The Ruby Suns - Sea Lion - Indiepoprock

Sea Lion


Un album de sorti en chez .

7

Connaissez-vous le désert des Mojaves ? Et le peuple amérindien Mohave ? Le désert des Mojaves s’étend sur la Californie et le peuple des Mohaves vit en Californie et en Arizona. Ce peuple est une tribu, au même titre que The Ruby Suns qui adopte tout au long de son superbe album « Sea Lion », une musique […]

Connaissez-vous le désert des Mojaves ? Et le peuple amérindien Mohave ? Le désert des Mojaves s’étend sur la Californie et le peuple des Mohaves vit en Californie et en Arizona. Ce peuple est une tribu, au même titre que The Ruby Suns qui adopte tout au long de son superbe album « Sea Lion », une musique tribale aux connotations amérindiennes et sud-américaines.

Le plus étonnant est que les Ruby Suns viennent tout droit de Nouvelle-Zélande (après un court séjour à Los Angeles de la part de Ryan Mc Phun, leur leader), un pays aux formidables paysages où rêveries et délires musicaux vont si bien ensemble. Si vous deviez ranger ce groupe dans un bac de disquaires, il serait du côté des premiers albums d’Animal Collective et pas très loin du « All Hour Cymbals » de Yeasayer lors des quelques envolées électro de l’album (There Are Birds). Il serait cependant difficile de mettre cette formation excentrique et perchée dans une case tant leurs influences sont nombreuses.

« Sea Lion » commence comme un chant tribal et chamanique sur deux titres désormais incontournables, Blue Penguin et Oh, Mojave. Passé ce rituel indispensable pour une acceptation totale dans leur tribu, place au dialogue, au partage, sur la festive Tane Mahuta (qui n’est pas sans rappeler l’album éponyme de Vampire Weekend). Quelques morceaux rappellent toutefois un univers beaucoup moins tribal et bien plus proche de l’art-folk ou du freak-folk. C’est notamment le cas pour Remember et Ole Rinka qui se rapprochent plus du style des compères d’Efterklang. L’écoute de cet album est une claque, un voyage frais, coloré et lumineux dans lequel le collectif de musiciens The Ruby Suns nous emporte en empruntant des voies tribales, électro et pop (Kenya Dig It ? clairement influencé par les Beach Boys). Le voyage s’achève sur Morning Sun, un titre trompeur où l’on croit voguer lentement sur une pirogue à regarder un lever de soleil mais qui finalement se termine dans une boîte des années 80 à la Depeche Mode.

Vous l’aurez compris, The Ruby Suns ne tient surtout pas à renier ses origines et influences mais les utilisent au contraire pour sublimer l’inspiration assumée en un bijou superbe aux reflets nombreux et aux facettes inégales. « Sea Lion » est un album qui se savoure avec une grande patience et un plaisir infini.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Blue Penguin
  2. Oh, Mojave
  3. Tane Mahuta
  4. There Are Birds
  5. It's Mwangi In Front Of Me
  6. Remember
  7. Ole Rinka
  8. Adventure Tour
  9. Kenya Dig It?
  10. Morning Sun

La disco de The Ruby Suns