"> Various Artists - A Psych Tribute To The Doors - Indiepoprock

A Psych Tribute To The Doors


Un album de sorti en chez .

5

L'art du tribute, ses avantages, et ses nombreuses limites...

L’entreprise ne manquait pas d’ambition et d’une bonne dose de courage : un tribute à un  groupe culte au chanteur au charisme encore inégalé. La tentative aurait été vite effleurée le temps d’une news si ce n’eût été réalisé par un tel line up : dans le désordre, les Black Angels, Dead Meadow, Clinic, Raveonettes, et quelques autres fleurons de la scène psyché du moment.

Une affiche pareille ne suffit cependant pas à lever d’emblée les doutes qu’une initiative de la sorte soulève et, de fait, à l’écoute, comme une évidence, le disque peine à soulever les cœurs. Passons l’effet « compile » inconsistant, inévitable dans ces circonstances, en bon tribute le disque est traversé de tentatives ratées, de manque d’originalité et de quelques réussites.

Au rang des premières se trouvent le Crystal Ship des Dead Meadow ou encore le Hello I Love You des Dark Horses dont les beats ralentis font pire que ne rien apporter aux titres, à rendre particulièrement irritant des morceaux qui en dizaines d’écoutes des originaux raisonnent pourtant toujours avec la force d’une première fois. En somme, du Doors aseptisé et sans charisme que les quelques artifices mis en oeuvre ne sauvent pas du marasme. On pourrait également parler ici du Riders On The Storm des français de Wall Of Death, dont la nationalité transpire dans le phrasé, qui s’essaient à tort à des interprétations heavy des phases instrumentales. Et s’il vous plait, ne parlons pas du The End des Raveonettes, trop court, trop mou, trop honteux…

Dans la veine des reprises sans grande créativité, on retrouve les Black Angels avec un Soul kitchen auquel on a rajouté toutes sortes d’effets peu aventureux qui auront même tendance parfois à parasiter la mélodie géniale du titre initial. A associer à la même catégorie, on pourra évoquer le Love Me Two Times des Psychic Ills dont on peut noter un très bon solo mais qui ne suffira pas à masquer le côté cover plagiaire. Aussi le People Are Strange instrumental des Camera tient son originalité de l’absence de chant, encore une fois, peu ambitieux, et bien entendu les arrangements qui font toute l’identité du titre ne sont plus là, la seule mélodie amplifiée soit, reste tout de même largement appréciable.

Ce tribute contient tout de même de belles réussites au premier rang desquelles le superbe travail des Sons Of Hippies sur The Soft Parade avec son intro psyché-electro, des effets pop « bubble gum » qui accompagnent cette version très souriante d’un des titres les plus durs des Doors, une véritable reprise dans le sens où le titre est vraiment ré-interprété mais en gardant le respect de l’original. Les Clinic aussi tirent leur épingle du jeu, avec pour le coup un Touch Me complètement méconnaissable qui semble sortir des platines du groupe Air, un titre à la base complètement enflammé et syncopé qui s’est transformé en ballade electro, les puristes auront certainement les poils hérissés… Le Roadhouse Blues des VietNam sera certainement considéré par certains comme une reprise sans grande originalité mais on sent tout de même une vraie implication du groupe, toutes les opportunités d’apporter des touches personnelles sont saisies et la couleur du titre finit par être très garage. Enfin, l’embrasement halluciné des Elephant Stone sur le final de LA Woman mérite d’être signalé.

Au final, on parle de compositions des Doors, rien qu’en cela, pas de mauvais titres à signaler. Malgré l’attaque en règle de certains monuments de la musique que sont les titres des Doors, l’ensemble tient la route et est sauvé de l’échec artistique, pas forcément par les noms les plus ronflants.

S’il ne devait en rester qu’un titre : The Soft Parade (Sons Of Hippies)

 

Webmaster

Tracklist

  1. L.A. Woman
  2. Soul Kitchen
  3. Love Me Two Times
  4. Hello, I Love You
  5. People Are Strange
  6. The Crystal Ship
  7. The Soft Parade
  8. Riders on the Storm
  9. Light My Fire
  10. Touch Me
  11. Roadhouse Blues
  12. Love Her Madly
  13. The End