"> Wovenhand - Star Treatment - Indiepoprock

Star Treatment


Un album de sorti en chez .

7

Wovenhand plus dense et plus diffus à la fois, un personnage toujours bien mystérieux.

Deux ans et demi après un « Refractory Obdurate » proprement  mo-nu-men-tal, le fils spirituel de Jeffrey Lee Pierce nous revient avec un nouvel opus venant garnir sa discographie plutôt dense (surtout si on y ajoute les productions des 16 Horsepower).

A en juger l’introduction de Come Brave, premier titre de « Star Treatment », sa batterie binaire et son riff viril, Wovenhand semble vouloir privilégier l’urgence et une certaine forme plus direct de son art. Mais le très sombre et hypnotique Swaying Reed prend d’emblée le contre pied pour nous livrer la grande vérité de cet album, l’hétérogénéité des vecteurs utilisés pour nous déverser une ambiance assez obscure, noire sans nul doute.

Bien que conservant un caractère insaisissable, la musique de Wovenhand révèle un je-ne-sais-quoi de plus franc du collier, sans doute un peu plus épurée qu’à son habitude. Le minimaliste All Your Wave symbolise parfaitement bien cette tendance, l’artiste tente de nous livrer son propos avec moins de moyens. A ce titre la voix se veut elle aussi plus directe, tranchante, plus pop que chamanique comme l’homme en est clairement capable. Cette inflexion est palpable dans l’ensemble des titres mais Golden Blossom est clairement le théâtre de cette mue, où l’interprète s’échine à diluer son timbre de façon plus « classique », perdant en envergure, gagnant – peut-être – en densité.

En soi, bien que « Refractury Obdurate » et « Star Treatment » ne soient pas radicalement opposés, on perçoit une approche différente. De fait, ce nouvel opus, déverse plus de noirceur et d’anarchisme au sens de la composition, chaque titre semble plus direct mais l’hétérogénéité rend le tout un peu moins puissant.

Bien que nous ayons été plus emballé par l’impression « transcendantale » de son prédécesseur, « Star Treatment » nous laissera un arrière goût, pas désagréable, de désinvolture dépressive. Où comment boucler avec le leader maudit du Gun Club…

S’il ne devait en rester qu’un titre : All Your Waves.

 

Webmaster
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Come Brave
  2. Swaying Reed
  3. The Hired Hand
  4. Crystal Palace
  5. Crook and Flail
  6. The Quiver
  7. All Your Waves
  8. Golden Blossom
  9. Go Ye Light
  10. Five by Five
  11. Low Twelve

La disco de Wovenhand