Atomic


Un album de sorti en chez .

5

La mue est actée, Mogwaï s'éprend de sonorités synthétiques.

Habitués des bandes originales (« Zidane, A 21st Century Portrait », « The Fountain », « Les Revenants »), Mogwaï agrémente sa large discographie via une nouvelle collaboration avec le monde du 7ème art (au sens large). « Atomic : Living In Dread And Promise » se veut un documentaire sur l’énergie atomique entre cataclysme et espoir réalisé par Mark Cousins.

Avant ce projet, le virage avait été entrepris avec « Rave Tapes« , mais pour « Atomic », les Ecossais, grands prêcheurs du post-rock, ont clairement décidé d’emprunter pleinement le chemin des claviers numériques au détriment des six cordes. Exit également la puissance, le propos ici est bien plus éthéré.

Justement, c’est par Ether que commence le voyage. Plusieurs nappes de claviers s’enchevêtrent, procédant à une montée vers les cuivres et guitares, tout de même, mais qui ne surprendront en aucun cas tout adepte du groupe. Parfaite introduction à la démarche générale de l’album, le morceau nous présente une ambiance synthétique et vaporeuse, un climat froid, contrastant avec l’objet du récit. Avec quelques notes de synthétiseurs, un brin de ruptures rythmiques annonçant des explosions qui n’en sont pas (la puissance semble contenue), l’album s’écoule, parfois laborieusement. Nul doute que quelques moments resteront mais dans l’ensemble, rien n’attire particulièrement l’attention. Le travail de précision reste perceptible mais dénué d’étincelles (un comble, eu égard au sujet). Bien trop électro parfois quelque peu réchauffée, on a du mal à retrouver les ambiances profondes qui nous rendaient empathiques. L’écoute est agréable, mais il s’agit avant tout d’un fond musical.

Deux titres émergent tout de même : Pripyat où les épaules s’affaissent instantanément sous les coups lents et lourds de la batterie, les claviers entrent en symbiose parfaite avec la langueur des arpèges et nous plongent dans la noirceur. Are You A Dancer et son introduction jazzy nostalgique que n’auraient pas reniée  Morphine ou Nick Cave, au point que le violon syncopé en toile de fond ramènent directement au Far From Me du divin australien. Avec ce titre, Mogwaï nous apporte autre chose. Libéré du poids heavy habituel, le groupe ouvre un nouvel horizon : à voir si l’envie leur prend d’arpenter ce nouveau chemin.

« Atomic » étant une bande son, il apparaît peut-être déplacé de la juger sans l’avoir expérimentée dans son contexte premier. Sur l’ensemble, il manque quelque chose. Il n’en reste pas moins que les envolées mythiques du groupe sont toujours là. Quand ils s’essaient à autre chose, ils perdent parfois de leur saveur, offrent à d’autres moments de superbes bijoux que leurs bases initiales n’auraient permis.

S’il ne devait en rester qu’un titre : Are You A Dancer.

Webmaster
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Ether
  2. SCRAM
  3. Bitterness Centrifuge
  4. U-235
  5. Pripyat
  6. Weak Force
  7. Little Boy
  8. Are You a Dancer?
  9. Tzar
  10. Fat Man