"> A Place To Bury Strangers - Worship - Indiepoprock

Worship


Un album de sorti en chez .

7

Après deux albums qui ont fait le bonheur des amateurs de larsens et par ricochet de leurs O.R.L, on retrouve avec plaisir Oliver Ackerman au volant d’A Place To Bury Strangers, le groupe le plus bruyant de New-York. L’excellent EP « Onwards To The Wall » sorti en début d’année avait préparé le terrain à ce nouvel […]

Après deux albums qui ont fait le bonheur des amateurs de larsens et par ricochet de leurs O.R.L, on retrouve avec plaisir Oliver Ackerman au volant d’A Place To Bury Strangers, le groupe le plus bruyant de New-York. L’excellent EP « Onwards To The Wall » sorti en début d’année avait préparé le terrain à ce nouvel album. Toujours aussi bruitiste mais avec un sens de la mélodie plus affirmé, « Worship » entreprend une révolution de velours qui doit permettre au son d’APTBS de s’affranchir de ces références (The Jesus & Mary Chain en tête) qui lui collent à la peau depuis les débuts.

N’allez pas pour autant imaginer que le groupe de Brooklyn a viré sa cutie noise/shoegaze. Les premiers titres en attestent, le mur du son façonné par Phil Spector a encore de fervents partisans dans la sphère indé au rang desquels Ackerman & co. La mue commence à se faire sentir sur Worship avant de prendre tout son sens sur Fear et Dissolved. On y entend distinctement, pour la première fois ou presque, le chant d’Ackerman, dans un registre toujours sombre, virant à la coldwave dépressive sur Why Can’ I Cry Anymore et And I’m Up. Le chant d’Ackerman y est méconnaissable par rapport aux débuts du groupe, un chant enfin assumé. On est par contre moins convaincu par le trop lisse Slide, un minimum de brutalité et de noirceur semble indispensable pour que la musique d’APTBS prenne son envergure, comme l’atteste l’excellent Leaving Tomorrow qui conclut l’album.

Peu importe si leur titre, anecdotique, de groupe le plus bruyant de New-York est désormais usurpé pour certains, A Place To Bury Strangers a gagné en profondeur ce qu’il a perdu en puissance avec ce troisième album maîtrisé.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Alone
  2. You Are The One
  3. Mind Control
  4. Worship
  5. Fear
  6. Dissolved
  7. Why I Can't Cry Anymore
  8. Revenge
  9. And I'm Up
  10. Slide
  11. Leaving Tomorrow

La disco de A Place To Bury Strangers