"> Arabnormal - Arabnormal - Indiepoprock

Arabnormal


Un album de sorti en chez .

7

Younes Faltakh ancien leader de The Hickey Underworld se rappelle à notre bon souvenir et revient en ce début d'année avec "Arabnormal". Après quelques titres mis en ligne à l'automne, l'album (éponyme) est enfin là. Ce nouveau projet saura-t-il convaincre au delà de la sympathie qu'il peut susciter ? La réponse ici.

On apprenait fin 2016 la fin de l’excellent groupe flamand The Hickey Underworld (3 albums au compteur et d’excellents titres dont Blonde Fire, Future Words ou encore The Frog). Début 2020, Younes Faltakh -l’ancien leader- revient sur le devant de la scène avec un nouveau projet « Arabnormal », nom ô combien évocateur et frondeur dans ces temps troubles où l’autre est par définition l’ennemi.

C’est accompagné du producteur et bassiste émérite de Das Pop, Niek Meul qu’il se lance dans l’aventure ou plutôt le voyage ; le binôme nous proposant selon leurs mots « A flying carpet music journey to the Orient and back » . Dès la première écoute on est ravi de retrouver la gouaille restée intacte de Faltakh, une voix qui casse, faussement maltraitée, éraillée mais maitrisée (écoutez Bodyguard ). Une voix telle que celle de Faltakh est un véritable atout, c’est l’ingrédient essentiel qui contribue à donner un soupçon de cohérence à l’ensemble, car sur « Arabnormal », il est surtout question d’expérimentations sonores ; le binôme s’amuse, se joue des codes et ne fait pas dans la demi-mesure au risque de désarçonner l’auditeur.

Là où The Hickey Underworld se cantonnait avec un certain brio au gros son et au brutal,  Arabnormal fait fi des frontières et prend quelques chemins de traverse : on entend ci et là des gimmicks orientaux comme sur Scorpio , ou encore Toy , quelques nappes synthétiques viennent répondre aux riffs teigneux et à la basse lourde, présente notamment sur l’excellent Bubble . Le groupe flirte également avec le post punk sur le titre T9 certainement le point culminant de l’album. Ce titre aux ambiances contrastées illustre parfaitement le virage pris par nos amis anversois.
Ils nous proposent une formule ambitieuse et font d’Arabnormal un petit cousin de The Voidz et de The Mars Volta. Le travail de production de Niek Meul est impeccable et met parfaitement en valeur la furie et le groove des compositions. Pour ce premier album, on pourra simplement regretter le caractère dispensable de certains titres, on pense à  Crypt ou encore Crybaby . Mais ne faisons pas la fine bouche, à l’heure ou les prises de risque artistiques se font rares dans l’industrie musicale, on ne peut qu’accueillir à bras ouverts l’entreprise anversoise.

On espère désormais pouvoir croiser la route de cet Arabnormal sur une scène hexagonale très prochainement. En attendant, l’album s’écoute ici.

Chroniqueur
  • Publication 300 vues26 février 2020
  • Tags ArabnormalPIAS
  • Titres recommandés Scorpio Bodyguard Toy Bubble T9
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Scorpio
  2. Dominion
  3. Bodyguard
  4. Toy
  5. Crypt
  6. Digital Veil
  7. Bubble
  8. T9
  9. Crybaby
  10. Hall Of Mirrors

La disco de Arabnormal

Arabnormal7
70%

Arabnormal