"> Bobby Conn - Rise Up! - Indiepoprock

Rise Up!


Un album de sorti en chez .

Parmi les quelques songwriters talentueux encore oubliés lors des nombreux hommages aux années 90, il convient de rappeler l’existence de Bobby Conn, digne représentant d’une discographie assez barrée, traversée par des élans qui vont du glam-rock à une sorte de funk blanc, trash et punk. Son second album, « Rise Up ! », sorti en […]

Parmi les quelques songwriters talentueux encore oubliés lors des nombreux hommages aux années 90, il convient de rappeler l’existence de Bobby Conn, digne représentant d’une discographie assez barrée, traversée par des élans qui vont du glam-rock à une sorte de funk blanc, trash et punk. Son second album, « Rise Up ! », sorti en 1998 vient d’être réédité, l’occasion de se replonger dans l’univers musical de cet original qui se présente lui-même comme le nouvel antéchrist, dénonçant le « Continuous Ca$h Flow System » et offrant des concert survoltés par une ambiance décadente et une garde-robe façon David Bowie, circa 1973.

Le titre Rise Up ! résume à lui tout seul l’excentricité de Bobby Conn, démarrant sur des bases plutôt calme, avec un violon qui fait cavalcade au côté d’une basse délicate, le temps pour le chanteur d’installer comme une sorte d’atmosphère moite. Puis un break et la basse devient particulièrement véloce, les violons se font beaucoup plus funky et Bobby Conn se met à y chanter dans une sorte de falsetto qui transpire et projette cet étrange morceau de bravoure tendance glam-rock sur le dance-floor d’une vieille boite disco.

Pour ne pas complètement déflorer la découverte, on évitera de dévoiler les nombreux changements de route employés par Bobby Conn sur chacun de ses titres. Par contre, on préfère vous prévenir, attendez-vous à du punk à grosse guitares (United Nations), du jazz vaguement lynchien qui n’aurait pas fait défaut sur la BO de Twin Peaks (Passover), de la bossa légère (Lullaby), voir même de la musique minimaliste avec un Ominous Drone qui porte plutôt bien son nom … Le talent mélodique de Bobby Conn déborde sur chacun de ses titres, conçu comme une pièce musicale totalement schizophrène.

A y regarder de plus près, on remarque que Jim O’Rourke a produit le disque et à jouer de quelques instruments dessus. Le producteur et ancien collaborateur de Sonic Youth et Wilco a su trouver là l’angle juste pour attraper le funk-glam-prog-punk-rock cinglé de Bobby Conn. Son dernier album date de 2007, on attend avec impatience qu’il revienne …

Chroniqueur

Tracklist

  1. The Twilight Of The Empire
  2. Rise Up!
  3. Axis '67 Pt. 2
  4. United Nations
  5. California
  6. Passover
  7. A Conversation
  8. Baby Man
  9. Baby Man - Refrain
  10. White Bread
  11. Lullaby
  12. Ominous Drone

La disco de Bobby Conn