"> Red - The Nightcrawler aka RED - Indiepoprock

The Nightcrawler aka RED


Un album de sorti en chez .

Découvert en 2002, Red se révéla un artiste à l’exigence sans faille. « 33 » sonnait parfois à l’oreille comme quand on boit un de ces bons Whisky qui rapent la gorge avec amertume tout en la réchauffant de plaisir. Un grand disque habité, dont les collaborations formaient le contour d’une affiche de rêve : […]

Découvert en 2002, Red se révéla un artiste à l’exigence sans faille. « 33 » sonnait parfois à l’oreille comme quand on boit un de ces bons Whisky qui rapent la gorge avec amertume tout en la réchauffant de plaisir. Un grand disque habité, dont les collaborations formaient le contour d’une affiche de rêve : les frères Herman Düne, Noël Akchoté ou encore Jean-François Pauvros.

Aujourd’hui Red revient avec ce « Nightcrawler », disponible uniquement en 500 exemplaires et en vinyle, sur le label Clapping Music. Le ton et l’ambiance langoureuse sont donnés dès le premier titre, Great Breakfast With Lambchop, un clin d’œil appuyé au groupe de l’immense Kurt Wagner, et effectivement la voix de Red retrouve toute la profondeur, la gravité et l’immense humanité de son illustre modèle. Le rythme est nonchalant, mid-tempo, et les mélodies font la part belle aux compositions diaphanes ourlées d’ambiances des plus éhtérées.

Cette pop à l’écriture raffinée se révèle d’une immense classe et d’une grande générosité. Tandis que Red promène sa voix de crooner fatigué sur l’ensemble des titres, il se fait accompagner par un vieux piano que l’on imagine bien avoir trainé dans un bar enfumé, d’une ancienne guitare folk aux cordes usées à vous écorcher les doigts, où encore quelques sombres et minimalistes rythmiques qui font « tac-tac », et qui deviennent obsédantes sur le langoureux So Perfect. Par moment la musique de Red revêt ses beaux habits de pop raffinée, comme sur l’immense The Nightcrawler dont la conclusion devient vite des plus entêtante avec son  « I Wanna Be The Nightcrawler  » chanté d’une voix des plus graves.

A la fin, le bras du tourne-disque vient s’échouer dans le lock-groove, et on se dit que ça se termine trop rapidement, qu’on n’a pas vu le temps passer, qu’on réécouterait bien ces histoires du Nightcrawler. On retourne donc le vinyle, on réécoute alors avec plaisir ce grand disque de country fatigué …

Chroniqueur

Red

Red
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Great Breakfast With Lambchop
  2. T. Monk's Left Hand
  3. The Boy With Permanent Smile
  4. The Nightcrawler
  5. At Your Home
  6. Abel's Looking For A Major Label
  7. So Perfect
  8. Why Shall Not We Go
  9. Sittin' On The Top Of The World

La disco de Red