"> Ruby - Short-Staffed At The Gene Pool - Indiepoprock

Short-Staffed At The Gene Pool


Un album de sorti en chez .

Ca fait un bon moment qu’on attendait ce second album de Ruby. A vrai dire, on se demandait si on pourrait l’écouter un jour. Enregistré en 1997, « Short-staffed at the gene pool » devait sortir sur le label Creation qui a malheureusement mis la clé sous la porte à cette époque. Empêtré dans d’interminables problèmes juridiques, […]

Ca fait un bon moment qu’on attendait ce second album de Ruby. A vrai dire, on se demandait si on pourrait l’écouter un jour. Enregistré en 1997, « Short-staffed at the gene pool » devait sortir sur le label Creation qui a malheureusement mis la clé sous la porte à cette époque. Empêtré dans d’interminables problèmes juridiques, Ruby a enfin pu commercialiser ce nouvel album grâce à Wichita. Il était temps… Cela dit, dès la première écoute, on se dit que ça valait le coup d’attendre : « Short-staffed at the gene pool » surpasse de loin le pourtant très bon « Salt Peter ». La voix de Lesley Rankine est immédiatement reconnaissable, pourtant son registre vocal s’est largement étendu. Son chant est plus posé et fait passer beaucoup plus d’émotions. Il en est de même pour la musique. Produit et composé de main de maître par Mark Walk (déjà présent sur le premier opus), cet album est bâti, comme son prédecesseur, sur des bases purement électroniques. Des beats puissants (« Beefheart », « Grace ») côtoient des rythmes jungle ou drum ‘n’ bass (« Cargo », « Queen of denial », ce dernier évoquant fortement Laika). Il serait cependant vraiment trop réducteur de dire que Ruby fait uniquement de la musique électro. Il ne faut en effet pas occulter la présence d’instruments plus traditionnels : guitares électriques funkys et guitares acoustiques (« Waterside »), trompettes ou clavier. Ceux-ci contribuent largement à donner un visage plus humain à la musique de Ruby qui, si elle reste essentiellement électro, lorgne souvent vers d’autres influences telles que la soul (« Roses »), le jazz (« Lamplight ») ou la pop racée (« Fuse again », « Fly », « Sweet is »). Ruby a donc parfaitement su négocier son retour. On espère juste ne pas avoir à attendre de nouveau six ans pour découvrir un éventuel troisième album.

Chroniqueur
  • Publication 304 vues13 septembre 2001
  • Tags RubyThirsty Ear
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Beefheart
  2. Queen of Denial
  3. Lilypad
  4. Waterside
  5. Lamplight
  6. Roses
  7. Grace
  8. Fly
  9. Cargo
  10. Sweet Is
  11. Fuse Again