"> Self - Thump - Indiepoprock

Thump


Un album de sorti en chez .

Le nom de Self ne doit pas être inconnu aux oreilles des habitués de ce site, puisqu’on vous parle de ce combo américain à la moindre occasion. Mais attention, le groupe dont il est question aujourd’hui n’a rien à voir avec son confrère d’outre-Atlantique puisque ce Self là est bien français. Le concept de Self […]

Le nom de Self ne doit pas être inconnu aux oreilles des habitués de ce site, puisqu’on vous parle de ce combo américain à la moindre occasion. Mais attention, le groupe dont il est question aujourd’hui n’a rien à voir avec son confrère d’outre-Atlantique puisque ce Self là est bien français.
Le concept de Self se décline d’ailleurs sous deux aspects. C’est d’abord un label, Self Records, destiné à promouvoir des artistes autoproduits. Mais c’est aussi un trio aux fortes colorations trip-hop, responsable de ce EP 4 titres « Thump ». Le groupe, tout comme le label, a été fondé par Remky (claviers, programmations, et, accessoirement, chant) et Vii-Pii (guitares, programmations). Le duo est rapidement rejoint par la chanteuse Sandra, qui ne fait actuellement plus partie du groupe. On la retrouve cependant sur le trip-hop aérien de « Past Our Eyes », le premier titre de ce EP. Carolyn devient ensuite la chanteuse définitive de Self. Son registre est d’ailleurs assez étonnant et elle nous le prouve largement sur les trois autres titres de ce CD, notamment sur le morceau « Thump » où ses intonations rappellent parfois celles de Heather Nova. Cette chanson est d’ailleurs symptomatique de la musique de Self. Sur un beat lourd et pesant, typiquement trip-hop, les mélodies et surtout le chant lorgnent largement vers une orientation beaucoup plus pop, à la manière d’Archive (sur son deuxième album). Cette tendance est confirmée sur « Empty Room », où le chant, d’abord doux, gagne progressivement en puissance. La guitare de Vii-Pii est davantage présente et ce titre se rapproche beaucoup plus d’un registre pop électronique que trip-hop. Et puis arrive ce quatrième titre, « Outside », la pièce maîtresse de ce EP. Ce morceau est un véritable bijou de trip-hop planant et envoûtant, qui rappelle, autant par ses influences que par sa qualité, Massive Attack. Lorsque l’on voit le potentiel de ce EP en général, et de « Outside » en particulier, on ne peut que se féliciter que le trip-hop ne soit plus réservé uniquement aux musiciens de la région de Bristol. Self pourrait même bien devenir le leader d’une éventuelle scène trip-hop/pop électronique française.

Chroniqueur
  • Publication 342 vues15 septembre 2000
  • Tags SelfSelf Records
  • Partagez cet article

La disco de Self