"> The Dears - No Cities Left - Indiepoprock

No Cities Left


Un album de sorti en chez .

8

Le troisième album des Dears avait été précédé d’une rumeur flatteuse : Murray Lightburn, le chanteur black de cette formation canadienne, aurait une voix similaire à celle du glorieux Morrissey. L’écoute de « No cities left » révèle que la comparaison avec les Smiths ne s’arrête pas là, puisque la plupart des morceaux sont empreints d’une mélancolie […]

Le troisième album des Dears avait été précédé d’une rumeur flatteuse : Murray Lightburn, le chanteur black de cette formation canadienne, aurait une voix similaire à celle du glorieux Morrissey.

L’écoute de « No cities left » révèle que la comparaison avec les Smiths ne s’arrête pas là, puisque la plupart des morceaux sont empreints d’une mélancolie à toute épreuve, qui ne tombe jamais dans le concours de condoléances. Même lorsque le groupe fait semblant de s’énerver (Lost in the plot), sa musique reste étonnamment grave et digne. Les mélodies souvent grisantes, et jamais grisâtres, rappellent la justesse des vagabondages de Blur à l’époque de « 13 » et l’équilibre instable de l’univers des Doves.

Mais les Dears deviennent passionnants lorsqu’ils se laissent aller à des constructions alambiquées qui pourraient devenir leur marque de fabrique. Les meilleurs titres de « No cities left » s’éloignent en effet des poncifs, à l’image de Expect the worst/’cos she’s tourist qui commence par évoquer Pulp dans un état d’excitation inquiétant, puis le morceau change du tout au tout et se finit en Floyd, avec une guitare splendide qui quitte lentement le sol.

Et puis il y a cette chanson, 22: the death of all romance, un dialogue de sourd entre Murray Lightburn et Natalia Yanchak (qui officie aux claviers) se terminant dans des somptueux rouleaux de vagues éberluées : chaque musicien est emporté dans des directions différentes mais l’ensemble conserve une cohérence sidérante. Si les Dears peuvent renouveler des performances de cette qualité, leur avenir s’annonce radieux.

Chroniqueur
  • Publication 423 vues7 février 2005
  • Tags The DearsBella Union
  • Titres recommandés Lost In the Plot Expect the Worst/'Cos She's a Tourist 22: The Death of All the Romance
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. We Can Have It
  2. Who Are You, Defenders of the Universe?
  3. Lost In the Plot
  4. The Second Part
  5. Don't Lose the Faith
  6. Expect the Worst/'Cos She's a Tourist
  7. Pinned Together, Falling Apart
  8. Never Destroy Us
  9. Warm And Sunny Days
  10. 22: The Death of All the Romance
  11. Postcard From Purgatory
  12. No Cities Left

La disco de The Dears