"> The Dodos - Time To Die - Indiepoprock

Time To Die


Un album de sorti en chez .

On avait quitté les Dodos après la sortie de “Visiter” l’année dernière. On a eu un an pour s’en remettre, tellement cet album, très impressionnant pour des débutants, nous avait littéralement scotché. Seulement, il ne s’agissait pas de ce premier fait d’œuvre, mais d’un deuxième album qui nous a enfin permis de connaître ce duo […]

On avait quitté les Dodos après la sortie de “Visiter” l’année dernière. On a eu un an pour s’en remettre, tellement cet album, très impressionnant pour des débutants, nous avait littéralement scotché. Seulement, il ne s’agissait pas de ce premier fait d’œuvre, mais d’un deuxième album qui nous a enfin permis de connaître ce duo en provenance de Californie, au talent indéniable. Voilà une année d’écoulée, à écouter « Visiter » en boucle, qu’il nous faut déjà tendre l’oreille au nouveau disque très réussi de ces drôles de volatiles.
 
L’impression générale qui nous vient d’emblée à l’esprit est que d’une part, la très belle voix de Meric Long ne s’est jamais autant épanouie, et d’autre part, qu’on veuille l’admettre ou non, le duo a gagné en maturité. En un an, c’est fulgurant. Dès Small Deaths, ces deux observations nous sont confirmées. Puis, on saluera l’apport du vibraphone du nouveau venu, Keaton Snyder, qui permet d’étoffer ces morceaux qui de toute façon ont déjà gagné en ampleur et en densité. Moins disparates que sur « Visiter », ils sont la preuve que Meric Long et Logan Kroeber ont cessé, du moins en apparence, à se chercher des poux. La guitare de l’un et la batterie de l’autre ont trouvé un terrain d’entente, vers plus d’harmonie. Tout en préservant cette agitation, cette énergie débordante qui pousse les morceaux vers le haut. Un exemple saisissant est sans aucun doute Longform. Ce morceau, assez complexe, est moins brouillon qu’il ne paraît, grâce à la batterie agile et ce chant si doux et bouleversant. Il nous transmet une vraie énergie, nous chahute, nous étreint le cœur. Sur Fables, Meric Long nous emporte dans un tourbillon de toute beauté, avec toujours ce timbre adorable, qui fait penser à Beirut. Les Dodos ont le chic de pondre des ritournelles pop abracadabrantesques qui nous bouleversent, même si tout ce chahut n’est pas à proprement parler propice à un déferlement d’émotions.
 
Lointains cousins ou fils adoptifs des immenses Animal Collective, les Dodos bricolent des chansons complexes, en insufflant toujours un amour sans fin pour les mélodies ciselées au peigne fin. The Strums met la voix de Meric Long en avant, et on fond de plaisir, à l’écoute de ce morceau beau à pleurer, sublimé d’ailleurs par la trompette d’Anna Hillburg.This Is A Business et Two Medicines renouent avec l’ambiance de « Visiter », c’est-à-dire des morceaux rapides et souples, où la batterie et la guitare entament une folle cavalcade. Trollnacht revendique un appel au calme, et on se retrouve englué à ces mélodies accrocheuses. Comme quoi, il ne faut pas nécessairement créer un super-groupe, avoir une tripotée d’instruments à disposition, pour faire une musique intelligente et sensible. D’ailleurs on s’incline devant l’humilité de Acorn Factory, où les cordes de guitare se font dentellières, et on se dit que si les Dodos faisaient un album uniquement acoustique, leur pop se métamorphoserait en folk à faire pâlir les folkeux, trop occupés à gratouiller leur guitare au coin du feu sans se creuser la tête pour pondre des mélodies et des harmonies dignes de ce nom.
 
Toujours sur la brèche, les Dodos ont décidé de ne pas se choisir une famille musicale. En éternels orphelins trop doués pour se faire apprivoiser, ils continuent leur bonhomme de chemin, libres comme jamais, et nous, essoufflés, on tente tant bien que mal de les rattraper, car il sera dorénavant grâce à « Time To Die » impossible de se passer d’eux. On tient là sans rougir un des albums de l’année, et bien au-delà.

Chroniqueur
  • Publication 327 vues25 septembre 2009
  • Tags The DodosWichita
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Small Deaths
  2. Longform
  3. Fables
  4. The Strums
  5. This Is A Business
  6. Two Medicines
  7. Troll Nacht
  8. Acorn Factory
  9. Time To Die

La disco de The Dodos

Individ7
70%

Individ

Carrier
0%

Carrier

No Color7
70%

No Color

Visiter9
90%

Visiter