"> Thurston Moore - Trees Outside The Academy - Indiepoprock

Trees Outside The Academy


Un album de sorti en chez .

Finalement, on aura attendu douze ans pour que Thurston Moore réalise une suite à "Psychic Hearts".  Après sept albums de Sonic Youth et un nombre incalculable de collaborations, Moore pose (temporairement) sa guitare électrique pour se mettre au vert. Car il ne faut pas se laisser influencer par la pochette de "Tree Outside The Academy", […]

Finalement, on aura attendu douze ans pour que Thurston Moore réalise une suite à "Psychic Hearts".  Après sept albums de Sonic Youth et un nombre incalculable de collaborations, Moore pose (temporairement) sa guitare électrique pour se mettre au vert. Car il ne faut pas se laisser influencer par la pochette de "Tree Outside The Academy", les compositions sont ici nettement plus acoustiques qu’ à l’accoutumée…
 
Si l’on pouvait craindre que ce virage boisé soit un écrin un peu trop confortable pour Thurston Moore, les premières notes du morceau d’ouverture, Frozen Guitar, dissipent instantanément nos quelques réserves. En solo, le songwriting de Thurston Moore évoque une sorte de blues poisseux, raide à l’écoute, abrupt et revêche. Heureusement, pour colorer des compositions particulièrement rêches, le guitariste de Sonic Youth a su s’entourer de nombreux collaborateurs : Steve Shelley à la batterie, et Samara Lubelski au violon, dont les envolées discrètes apportent un supplément d’ambiances angoissantes. Jay Mascis fait aussi partie de cette ribambelle d’invités, et apporte une touche électrique en ponctuant la quasi totalité des titres par quelques solos dont il a le secret, tout en étant moins omniprésent qu’au sein de Dinosaur Jr.
 
Après pareille entrée en matière, on se laisse emporter par le superbe Shape Is In A Trance, véritable tour de force mélodique, ou encore par le magnifique duo qu’est Honest James, tout en émotions retenues. Avec le superbe Silver Blue, Thurston Moore se lance dans un long morceau hypnotique et répétitif, dont la puissance mélodique, à la limite de l’improvisation, évoque certains passages de "Murray Street" ou "A Thousand Leave". Ponctuellement, certaines compositions retrouvent l’urgence de Sonic Youth, c’est le cas de Fri/end ou encore Wonderful Witches, qui forment deux superbes envolées abrasives, à la limite de la noisy-pop. On regrettera juste les bruitistes American Coffin et Free Noise Among Friends, trop propres par rapport à tout ce qu’a pu composer Thurston Moore au sein de Sonic Youth. Reste enfin Thurston@13, hallucinante conclusion compilant les enregistrements du jeune Thurston Moore décrivant les sons de plusieurs objets et annonçant déjà le programme à venir…
 
Mieux réalisé et moins dissonant que "Psychic Heart", ce "Tree Outside The Academy" constitue indéniablement le petit chef-d’œuvre de cette fin d’année. Alors qu’on pensait avoir tout vu de Sonic Youth, Thurston Moore trouve encore le moyen de sortir de son confort grâce à un disque à la tonalité acoustique. Si ce n’est pas signe d’une jeunesse éternelle…

Chroniqueur

Tracklist

  1. Frozen Gtr
  2. The Shape Is In A Trance
  3. Honest James
  4. Silver>Blue
  5. Fri/End
  6. American Coffin
  7. Wonderful Witches + Language Meanies
  8. Off Work
  9. Never Day
  10. Free Noise Among Friends
  11. Trees Outside The Academy
  12. Thurston @ 13

La disco de Thurston Moore