"> Archive - Live At The Zenith - Indiepoprock

Live At The Zenith


Un album de sorti en chez .

7

« Lights », le dernier album des anglais d’Archive, venait couronner une carrière longue de dix ans pour cinq albums (sept si l’on compte la BO du film « Michel Vaillant » et le live « Unplugged »). L’occasion était donc belle pour le groupe de proposer enfin un album live et c’est en France, au Zénith de Paris en janvier 2007, que […]

« Lights », le dernier album des anglais d’Archive, venait couronner une carrière longue de dix ans pour cinq albums (sept si l’on compte la BO du film « Michel Vaillant » et le live « Unplugged »). L’occasion était donc belle pour le groupe de proposer enfin un album live et c’est en France, au Zénith de Paris en janvier 2007, que l’enregistrement eut lieu. Le choix de la France s’explique sans doute par le fait que l’Hexagone est l’un des pays, si ce n’est le pays, où Archive bénéficie de la plus belle cote d’amour, bien meilleure en tout cas que celle dont ils bénéficient au Royaume-Uni.

De leurs débuts trip-hop sur « Londinium » au psychédélisme floydien de « Noise » et « Lights », Archive a traversé ces dix années de carrière de façon parfois chaotique (incessants changements de line-up et de style) mais a toujours conservé son amour pour le live. Malgré le départ de Craig Walker, le groupe a su rebondir de nouveau et propose désormais trois chanteurs différents (Pollard Berrier, Dave Penney et Maria Q). Ce plus grand choix de voix leur permet de puiser un peu plus dans leur discographie et de proposer par exemple des titres de leurs premiers albums où les voix féminines étaient légion. De plus Pollard Berrier et Dave Penny s’approprient de mieux en mieux l’héritage de Craig Walker et notamment le fameux Again.

Si sur disque le son des anglais se veut volontairement planant, en live c’est une toute autre histoire. Sur scène le groupe dégage une impression de puissance, et pas seulement par le fait qu’ils sont une dizaine à faire face à la foule. Fuck U ou Again sont quelques-uns des ambassadeurs de ce mélange de calme et de fureur qui fait la force d’Archive en live. De Lights, pâle copie de Again chargée d’ouvrir le set, à Pulse, le meilleur hommage d’Archive à Pink Floyd, interprété ici par Maria Q, en passant par Bridge Scene, le seul titre de la BO de « Michel Vaillant » joué par le groupe, on retrouve sur ce live au Zénith les différentes facettes de la bande menée par Darius Keeler et Danny Griffiths.

Si l’achat d’un tel album est bien évidemment réservé aux aficionados du groupe, le rendu d’un concert live peut également être l’occasion de découvrir Archive sous un angle différent. On regrettera seulement le faible nombre de titres, même si deux d’entres eux dépassent les 15 minutes, et l’absence de Roads la reprise de Portishead que le groupe avait interprétée ce soir là.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Lights - Live Zénith Paris
  2. Noise - Live Zénith Paris
  3. Bridge Scene
  4. Veins - Live Zénith Paris
  5. You Make Me Feel - Live Zénith Paris
  6. Fuck U - Live Zénith Paris
  7. Black - Live Zénith Paris
  8. Sane - Live Zénith Paris
  9. Sit Back Down - Live Zénith Paris
  10. Again - Live Zénith Paris
  11. Pulse - Live Zénith Paris

La disco de Archive

The False Foundation7
70%
AXIOM7
70%

AXIOM

Controlling Crowds
0%
Live At The Zenith7
70%
Lights
0%

Lights

Noise
0%

Noise

Londinium
0%